Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : The World of Riton
  • : Le voyage d'un raton-laveur sur les routes du monde .....
  • Contact

Rechercher

13 août 2012 1 13 /08 /août /2012 00:25

 

 

Je veux bien que la ponctualité soit difficilement atteignable sur de longs trajets …  mais quand on te dit lors du dernier arrêt important qu’ « il ne reste plus que 2 heures » et que pour finir, c’est plus de 2h30 …  grrrr ! Ok 30 minutes, ce n’est pas le Pérou mais pour des professionnels du transport, ca fait 25% d’écart sur l’horaire annoncé : ca fait tâche quand même … Surtout qu’il n’y a eu aucun pépin durant cette dernière tranche … Bref : arrivée de nuit, balade nocturne avec tout le fourbi sur le dos (histoire d’em*** les taxis et autres rabatteurs) et enfin un hôtel …

 

Nous voici donc à Nasca. « Non Riton, ce n’est ni le NASDAQ ni la NASA mais tu as raison sur un point : on va prendre de l’altitude ici … » 

 

Comme je n’ai pas eu la bonne idée de demander quelques conseils à Gilles lorsque je bossais chez Berney, je dois me résigner à me laisser piloter par un professionnel (NDLR pour les non-initiés : Gilles est, à ses heures perdues, pilote-instructeur à l’aérodrome d’Annemasse).

 

On va s’envoyer en l’air avec les lignes de Nasca. « Re-non Riton ! Nasca en péruvien, ca ne veut pas dire coke »

 

Un petit Cessna 206 nous attend sur la piste …

 

7.Nasca 27

 

7.Nasca 02

 

 

 

…  6 places maxi (pilotes et copilote compris) …

 

7.Nasca 01

 

Riton : « heuuu … pour moi ca sera cote de bœuf-béarnaise, le plateau repas SVP … »

 

… et c’est parti pour un tour ! Car c’est le meilleur moyen d’appréhender ces aberrations humaines … J

 

Nous survolons tout d’abord les environs de Nasca …

 

7.Nasca 05

 

7.Nasca 09

 

 

… puis arrivons sur « les lignes » en elles-mêmes.

 

L’Astronaute (32 mètres) …

 

7.Nasca 11

 

 

… mon préféré, le Colibri (96 mètres) …

 

7.Nasca 14

 

 

… le Condor (136 mètres) …

 

7.Nasca 16

 

 

… le Parrot (200 mètres !) 

 

7.Nasca 19

 

 

Pas facile avec mon appareil de prendre de belles photos mais il y a pas moins de 300 figures dessinées dans le désert, dont env. 70 animaux et plantes … les plus fameux et impressionnants allant de 32 à 300 mètres de long tout de même ! 

 

En plus, ca brasse bien cette affaire ! En plus des turbulences naturelles dues au fait du vent et de la petite taille de l’avion, le pilote prend des virages serrés afin d’offrir le plus beau panorama sur ces lignes … Un coup à droite, un coup à gauche … histoire que tout ce petit monde ait une vue plongeante.

 

Riton : « En tous cas une chose est sûr : notre voisine canadienne ne cherchera pas à choper le pompon pour un tour gratuit ! ». Effectivement, le petit aérodrome de Nasca déplorera, ce soir, un sac à vomi manquant lors de son inventaire …

 

 

Ces « lignes de Nasca » sont plus ou moins datées entre 900 avant JC et 600 après JC. Riton : « Qui, pourquoi et surtout comment … ?!? Telles sont les questions qui demeurent aussi ouvertes que les cuisses de l’actrice professionnelle que nous avions croisée à La Paz … ». (no comment, pour ma part …)

 

C’est en survolant le mirador, juste aux pieds de la Grenouille et de l’Arbre, qu’on se rend bien compte de la taille de ces figures !

 

7.Nasca 20

 

7.Nasca 21

 

 

 

Outre la taille, c’est la régularité des courbes et lignes droites qui est époustouflante ! Comment ont-ils réussi à faire des figures aussi parfaites ? Car à l’époque, il n’était bien évidemment pas question de guidage laser ou de pilotage par satellite. Riton : « Et c’est même mieux dessiné que sur l’ardoise magique d’Emma, alors … »  

 

Je repense à la remarque de Guillaume concernant la coupole de la basilique Saint-Pierre à Rome : « si on demandait aujourd’hui à des ingénieurs de la refaire avec les moyens de l’époque, ba ils ne sauraient pas comment s’y prendre … ». Cette remarque se teindrait ici, je pense.

 

C’est déjà l’heure du retour … Nous profitons du panorama sur la vallée et je trouve enfin le point de vue me permettant d’illustrer ce que je dis depuis plusieurs jours voire plusieurs semaines : c’est sec de chez sec sur cette cote Ouest mais demeurent quelques vallées bien irriguées

 

7.Nasca 23

 

7.Nasca 25

 

Riton : « ah il est content là : il reparle d’irrigation … pfuuuu »

 

 

Un atterrissage tout en douceur …

 

7.Nasca 26

 

 

… et il sera déjà temps demain pour nous de continuer notre route, sur terre ferme cette fois-ci.

 

 

Riton : « Hey mais dis-donc !!! Je t’y prends là : j’ai rêvé ou t’as acheté un t-shirt souvenir ?!? ».

 

Effectivement, je ne suis ABSOLUMENT PAS souvenirs et à part un bracelet « offert » par un moine au Sri-Lanka (contre une contribution pour leurs bonnes œuvres), un t-shirt à Hanoi (Viêt-Nam) et « une marque indélébile » gravée sur mon bras à l’ile de Pâques, ce n’est que le 4ieme souvenir volontaire que j’emmène avec moi …

 

Mais pour moi l’important n’est pas là … Le blog de Riton, mes photos, mes expériences et surtout cette année de TOTALE LIBERTE constituent l’essentiel des souvenirs que je souhaite emporter avec moi …      

 

En route donc … toujours plus au sud … avec comme objectif d’ici fin août : retour sur Santiago.

 

 


Partager cet article
Repost0

commentaires

A

à mon avis, tu devais être grognon ce jour là !
Répondre
R


Ohhh … juste a l’arrivée, après ca passe