Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : The World of Riton
  • : Le voyage d'un raton-laveur sur les routes du monde .....
  • Contact

Rechercher

10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 15:28

 

On arrive quand-même aujourd’hui à bifurquer sur l’autre parc maritime tout aussi impressionnant, Similan Islands, un peu plus au sud de Surin.

On passe trois nuits et 4 jours en camping (ah ca faisait bien longtemps, pour certains : le dos en a pris un coup J) sur ces 9 iles (« Similan » en vieux malaisien signifie 9).

On vient ici pour 2 choses : plongée et snorkeling (masque-tuba).

 

Le reste de cet article ne nécessite aucune explication écrite !

4.Similan 7 

4.Similan 11 

4.Similan 45 

 

4.Similan 49 

 

4.Similan 51 

4.Similan 55 

 

4.Similan 56 

 

4.Similan 76 

 

4.Similan 74 

 

4.Similan 75 

 

4.Similan 77 

 

4.Similan 87 

 

4.Similan 91 

 

 4.Similan 92

 

 4.Similan 93

 

 

4.Similan 107 

 

4.Similan 111 

 

 

 

4.Similan 44 

 

 

 

 

Tous les matins, notre guide Yaya nous emmène sur son bateau ou nous prenons le petit déjeuner et allons ensuite plonger/snorkeler ici ou là autour des iles du parc. Les paysages sont terribles, les poissons à 1 mètre de nous ….. Sur les 4 jours, j’ai la chance de voir une tortue, deux barracudas et une murène …… en plus de la myriade de poissons multicolores avec qui j’ai dansée : magique ! Je mets mon masque, mes palmes et un t-shirt (pour éviter les coupe de soleil) jusqu’à 5 fois dans la même journée pour des sorties d’environ 45 minutes : que du régal.

 

Tout le monde se gave de souvenirs (même ceux qui avaient plus de mal au début avec masque et tuba) mais pour ma part, mon appareil ne va pas sous l’eau : j’emporterai donc avec moi dans la tombe ces images de blocs de granites gigantesques, le corail alternant vie trépidante et stigmates du tsunami de 2004, cette visibilité sous-marine parfaite que je n’avais encore jamais testée et …… les coups de soleil qui m’ont quand même ravagé le dos J.

 

Vendredi 17h30, il est temps pour nous de retourner sur Bangkok en bus de nuit ….. car bientôt 2 semaines se sont déjà écoulées et l’heure du retour pour certains va bientôt sonner …….

 

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 11:53

 

Les amis sont enfin arrivés (3 heures du matin en minibus depuis BKK ….) et ils ont ramené une jolie carte postale de Haute-Savoie et de la Suisse :

3.Phuket 15 

« un grand merci à tous ceux qui ont participé : Cosimo, Seba, Fred, Djo, la maman ….. et aux transporteurs : Lulu la Gâchette et Le Cerveau. Prochaine carte postale prévue : le 1er mars avec l’arrivée de Guillaume. A votre bon cœur, M’sieurs-Dames J »

 

Les jours qui suivirent ne donnent pas grand-chose d’intéressant pour le lecteur. On essaye de compter les grains de sable de la plage de Karon ….

3.Phuket 1

 

….. mais Riton a égaré le boulier => malheureusement, je ne pourrai pas vous donner le résultat final L.

 

Les bibliothèques sont magnifiques (elles ont pleins de livres) et le muséum d’histoire naturel est stupéfiant (y’a plein de bébêtes dans tous les sens).

Le 31 décembre, nous tentons le grand schlem en allant visiter toute la journée le parc maritime national de Ao Phang-Nga. A cet endroit de la cote, la roche calcaire s’est fait grignoter par l’eau salée de la mer d’Andaman et donne de sculpturaux édifices.   

3.Phuket 39

 

3.Phuket 30 

 

3.Phuket 34 

 

3.Phuket 35 

 

3.Phuket 41 

 

3.Phuket 45 

 

3.Phuket 46-copie-1 

 

 

 

Bien évidemment, le clou du spectacle est la petite ile surnommée : James Bond’s Island

3.Phuket 52

 

3.Phuket 51 

 

Les amateurs du genre auront reconnu le repère de Scaramanga, le méchant-méchant dans l’Homme au Pistolet d’or. Les affreux apprécient, tout autant que la tripotée de russes qui nous accompagnent ce jour-là : le guide de notre bateau est un peu dégouté, il doit être le seul à donner des explications et en russes, et en anglais …… ses confrères n’ayant aucune d’oreille à abreuver sensible à la langue de Benny Hill.

La fin de la journée est dédié à la rédaction de cartes postales et à la visite du consulta de Mauritanie (journée portes ouvertes gratuite, on allait pas se gêner …. J).

 

Lundi 2 janvier, après s’être souhaité la bonne année sous le gui avec un peu de retard (décidément, qu’est-ce qu’elle était bien, cette visite avec Mouss N’Diob), nous prenons un minibus direction le parc maritime de Surin ……. Apres 2 heures de route, nous revenons à notre hôtel : mauvais temps = ferry annulé ! les russes qui partageaient notre bus ne sont pas mecontents de se séparer de ces gênants voyageurs (ca ronflait vilain-vilain pendant tout le trajet …. !).

 

Ca nous permet au moins de visiter la dernière aille de la demeure de Mouss …… que voulez-vous : à 7 (+ Riton), y’en a toujours un qui veut en savoir d’avantage, sur la vie consulaire J.

 

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 11:36

 

 

 

 

 

$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$

 

 

 

 

 

!!! ….. ATTENTION - ATTENTION …..!!!

 

 

 

CECI EST UN COMMUNIQUE OFFICIEL D’INTERPAUPOL

 

 

 

Nos services de renseignements sont formels, la plus grande brochette de méchants-méchants de toute l’Asie du Sud-est s’est réunie aujourd’hui à Phuket.

 

Vous trouverez ci-après une description détaillée des 8 merveilles du monde criminel.

 

 

 

Matricule no 1 : Mitch, dit Le Siphonneur. Met un point d’honneur à ne jamais être le dernier à finir son verre. Il est actuellement activement recherché par tout le réseau des super/hypermarchés Super U pour pillage nocturne de stock de bibines. Aujourd’hui encore, codétenteur du sinistre record du monde de soufflage dans le ballon avec 17 grammes 28 (Foire de Crète 98, 14h07). N’est pas un grand randonneur mais Johnny Walker est son meilleur ami (blue label, bien évidemment). Serait l’inventeur du terrible cocktail extrêmement dangereux Absinthe-Coca-Tripes-Fenouille, causant de considérables ravages dans les favelas brésiliennes, dus à l’addiction quasi instantanée qu’il provoque des sa première ingestion. Président d’honneur du bimensuel « Bison-bourré », il anime aussi épisodiquement les fameux Petits Déjeuners Philosophiques au Café du Commerce de Rungis. Lors de sa dernière visite médecine du travail, à la RATP, le praticien le conseille : « vous buvez 3 litres de rouge par jour !?! Mais faut le couper avec de l’eau, votre vin ». Il répond : « impossible pour moi de boire 6 litres par jours ». Groland aurait d’ores et déjà acquis les droits d’auteur pour faire un film sur sa vie. Ses modèles : Capsule et Bambino.

 

3.Phuket 16  3.Phuket 17

 

     

 

 

Matricule no 2 : Jean-No (Jno), dit Lulu la Gâchette. Le chien de talus de la bande : capable de renifler un string à plusieurs kilomètres à la ronde. Spécialisé dans le marivaudage, il a inspiré pléthore d’auteurs de pièces de théâtre à succès et est le principal pourvoyeur d’audiences en conciliation du Tribunal de Montrouge (section Droit de la Famille-Divorces). Il est en outre soupçonné de polygamie aggravée dans au moins 8 pays subsahariens. Tombé dans la marmite de viagra quand il était petit, il n’a aujourd’hui plus qu’une Idéfix en tête. Interpellé pour la première fois par les forces de l’ordre à l’âge de 15 ans et 7 mois pour port prohibé d’arme de 4eme catégorie (un gros gourdin dans son slip kangourou), il déclare lors de sa comparution immédiate devant le juge d’application des peines infantiles : « désolé, je sors juste de mon entrainement d’athlétisme et je souhaite vraiment battre le record du monde de Sergei Boubka « sans les mains » ». Dernière fois qu’il a été aperçu : sur un plateau de tournage Canal Plus, grossièrement déguisé en plombier avec une fausse moustache.

 

  3.Phuket 83.Phuket 7

 

     

  

 

 

Matricule no 3 : Claude, dit Le Chahuteur. Jamais à court d’idées pour foutre le pita partout ou il passe. Déjà dans le berceau, il mettait des pétards dans le cul de son Teddy Bear. A l’âge de 8 ans, la maréchaussée de son village d’origine fut la 1ere de France à passer au mode numérique afin enregistrer les multiples mains-courantes de la mère Michelle, sa voisine. A mené de nombreuses émeutes urbaines et, parait-il, la dernière gay-pride de Genève (source : Mossad Intelligence Services). 15 condamnations lourdes, principalement en Amérique latine dans les années 60-70 et à la Réunion en 2009 (une sombre histoire de volcan …). Acquitté pour vice de forme lors de son dernier procès qui vient de s’achever ces jours-ci à Budapest. Ses maitres spirituels, outre le Tché, sont les philosophes Platon et Bézu.

 

  3.Phuket 103.Phuket 9

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Matricule no 4 : Eric, dit Le Gendre idéal. Style « Futé » dans l’Agence Tous Risques, on lui donnerait le bon dieu sans confession aussi facilement que ces grand-mères lui ont confiée leurs sacs à main (114 plaintes pour abus de confiance encore ouvertes à ce jour, uniquement dans le Pas-de-Calais). Plusieurs fois inquiété dans des affaires de délinquance en col blanc, jamais inculpé. Il tirerait sa colossale fortune de paris clandestins et de l’organisation de courses de chiwawa sur sable fin (c’est pourtant extrêmement toxique et formellement prohibé par l’OMS). Expert en maquillage comptable et en gonflage de chiffres d’affaires publiés (Lolo Ferrari passerait pour une planche à repasser), c’est le grand argentier de l’équipe et le financier funambule du groupuscule.

 

 

3.Phuket 20 3.Phuket 19

 

 

 

 

 

 

 

Matricule no 5 : Daniel, dit Le boucher de Rostock. Avec une moyenne stratosphérique culminant à plus de 6 repas par jour, il serait le principal suspect dans la célèbre affaire dite des Disparitions de Chats Persans au Moyen Orient. Lors de son récent transfert du quartier de haute sécurité de Fleury-Merogis à Istanbul ou il devait être une nouvelle fois jugé, il s’est évadé après avoir sauvagement arraché la langue de son gardien avec ses dents, tout en gardant un rythme cardiaque inferieur à 15 pulsations minute. L’information est toutefois à prendre au conditionnel, le malheureux n’ayant pu à ce jour confirmer la version des faits (« humm-hum-hum-huuummmmm …. !». « Putain Jean-Claude tu fais chier : on comprend rien à ce que tu dis, mets-y un peu du tien quand même ! »). 1er non-américain à vider les stocks d’un MacDo en moins de 4 heures, il fut neutralisé par la brigade animalière du GIGN juste après qu’il en ait fini avec le Burger King voisin. Les chinois, depuis des semaines, distilleraient sous le manteau des rumeurs comme quoi ce ne seraient pas eux qui siphonneraient actuellement les réserves naturelles mondiales.

 

  3.Phuket 183.Phuket 21

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Matricule no 6 : Jojo, dit Le Cerveau. Au moins un qui réfléchi dans cette équipe mais il possède un casier judiciaire qui se décline sur plusieurs pages (en papier recyclé, les pages … svp) : 47 condamnations pour escroquerie et fraude au chèque en bois. Acoquiné avec à peu près tout ce que le monde peut compter comme dictatures militaires, ce mercenaire aguerri est un spécialiste de la déstabilisation de régime en place et ourdit de sordides complots politoCO-POlitiques. Malgré les chênes à son coup, multi récidiviste dans l’évasion spectaculaire. A ce sujet, il nargua les forces de l’ordre en 95 en déclarant au magazine Paris Match lors d’une interview clandestine : « oh vous savez, c’est mon bouleau quotidien, de m’évader ….. je ne suis pas un hêtre à rester enfermé. Tout comme le petit peuple-hier, j’ai besoin aujourd’hui de m’exprimer librement et je n’aime pas que l’on me frêne dans mes envies. Epicéa vous aussi, amis journalistes, d’être les garants de notre liberté d’expression dans ce pays …. »

 

  3.Phuket 133.Phuket 12

 

 

 

 

 

 

Matricule no 7 : Riton, dit Averell. Avec sa propension à la ramener là et quand il ne faut pas, est capable de faire dégénérer n’importe quel happy hour en pugilat (volontairement ou pas). De nombreux séjours en hôpitaux psychiatriques, ou ses médecins ont tous finis comme voisins de chambrée. Nominé aux derniers Oscars Internet dans la catégorie « Pire blog de voyageur » de l’année, il a truqué le scrutin et été désigné vainqueur par contumace haut la main, malgré sa récente cavale sur les routes du monde. L’instruction est toujours en cours aujourd’hui. Difficile à cerner (aucun état souverain ne lui a délivré quelque passeport), il échappe à tout contrôle aux aéroports internationaux et peut se faufiler dans vos bagages.

 

 

3.Phuket 46 3.Phuket 5

 

 

 

 

Matricule no 8 : Olivier, dit Dédé le poissard. N’arrivant pas à faire une semaine sans qu’une tuile ne lui tombe sur la tête, cet aimant à problèmes est le catalyseur d’aventures qu’il relate sur internet depuis un site pirate off shore. A l’instar des pires psychopathes de la planète, il porte un collier de dents humaines autour du coup ….. mais ce sont toutes les siennes, celles qu’il a perdues en se vautrant ca et là. En charge de la propagande au sein du groupe, ce piètre polyglotte - en plus de zozoter - est un mégalo fini : « Aie hamme ze quigue ove ze war’old » est sa devise, qu’il s’est tatouée lui-même entre les doigts de pieds.

 

3.Phuket 233.Phuket 22

 

 

 

 

 

 

 

 

Des exactions et autres tentatives d’extorsion seront malheureusement aux rendez-vous : soyez-en certains. Nonobstant ces signalements, si vous ou l’un de vos proches deviez croiser l’un de ces énergumènes durant la prochaine quinzaine, surtout n‘essayez pas d’intervenir de vous-même : composez le 911 ou joignez notre cellule spécialement dédiée à ces affreux à l’adresse suivante, ca_va_etre_du_joli@the.world.of.riton.com

 

 

 

Toute information utile à leur capture sera fortement rémunérée.

 

 

 

Merci de votre coopération.

 

 

 

 

 

$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$

 

 

 

En gros, si avec : un alcoolo, un obsédé, une grande gueule, un truqueur, un bourrin, un cerveau (pour coordonner un peu le tout), un débile mental et un mec qui n’a jamais vu de trèfle à 4 feuilles, ca n’arrive pas à faire des histoires à raconter dans un lieu comme Phuket …… c’est à n’y plus rien comprendre.

 

« Vachement bien cette année, le casting de Secret Story ! »

 

 

 

 

 

Affaires à suivre, donc …….. J

 

 

   

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 11:33

 

Après presque 2 semaines à Sumatra qui m’ont lessivé, je suis content de pouvoir un peu souffler. Lessive, coiffeur, et repos en attendant les affreux. « Dis-donc …. Tu ne vas pas non plus nous dire que tu as fait un gros caca ce matin, non plus …. on s’en fout de tout ca ! ». « Tu as raison, Riton. Mais en même temps, y’a aussi la maman qui lit ce blog et il faut bien la rassurer un peu : son fils n’est pas encore un pouilleux. » J

 

Je promène ma truffe ici et là, histoire de renifler quelques spots pour ces prochains jours : je claque un plein d’essence en une journée !

3.Phuket 4

  

Celui-là, de spot, devrait bien le faire

 

Moi qui aime bien faire le triptyque journalier « Plage, Nature, Culture » …… va être dur de réaliser le triplé, le Tuturel étant largement supplanté par la Biture ici.

Je passe par Patong, la plage mythique de Phuket ……. Dieu l’idée de génie de ne pas venir ici : c’est l’industrie touristique à grande échelle, même les chinois n’ont pas d’usine aussi grande. Karon n’est pas spécialement plus calme mais au moins, le nombre de mètres carrés de sable par personne est un peu plus élevé.

 

Je rencontre Mick, le patron australien d’un bar, qui vit ici depuis 3 ans et demie et a une petite puce avec une locale (la patronne, quoi ….). Ce sera notre meeting point de ces prochains jours, le « chez Drey » de Phuket. Ses potes sont des habitués : de toutes nationalités, ils viennent chaque année ici en vacances 3 semaines/1 mois.

Me viendrait pas à l’idée, moi : the world is big enough …….

 

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 11:31

 

Je quitte Roby ce matin, ce dernier poursuivant son chemin à Sumatra pour quelques temps encore. Bonne route, l’ami ….. et profite biens des 4 mois de voyage qu’il te reste.

 

18 heures de trajet, 2 avions - dont un en retard, 2 bus - dont un qui ne trouve pas mon hôtel et qui veut me faire payer un supplément pour ca ( ba voyons !), mais une chambre nous offre enfin l’hébergement tant espéré juste avant minuit : moi qui croyais que Riton n’aurait jamais de cadeau cette année J.

« Joyeux noël, mon grand : nous sommes de retour en Thaïlande, à Phuket plus exactement …… »

 

Partager cet article
Repost0