Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : The World of Riton
  • : Le voyage d'un raton-laveur sur les routes du monde .....
  • Contact

Rechercher

21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 07:50

Réveil plus que doux ce matin puisque nous découvrons pour la 1ere fois l’océan indien qui s’étend à perte de vue devant nous jusqu'à l’Asie du sud-est ….. qui m’attend dans quelques semaines. Petite baignade avec le lever du soleil ou une fois n’est pas coutume, 2 chiens de talus viennent nous renifler le fion (sorry pour cette image mais elle me parait tellement bien refléter la réalité …).

Après le petit déjeuner, avec café au lait (vous pensez bien), direction le fort de la ville de Trincomalee ou un temple magnifique surplombe une caserne militaire beaucoup moins magnifique ….

 3.Trincomalee_3.JPG

 

3.Trincomalee_4.JPG

 

 

Départ pour le site de Polonnaruwa, la seconde capitale historique du pays. Sur la route, deux dains nous regarde avec dédain (« c’est qui dédain ? » …. « ta gueule, Riton ! »

3.Trincomalee_8.JPG

Sur cette photo, on le voit mal mais lorsque nous sommes passés devant le kiosque, on avait vraiment l’impression qu’ils attendaient leur tour pour être servis ….. !

 3.Trincomalee_10.JPG

 

Visite du site de Polonnaruwa ou les ruines paraissent beaucoup plus jeunes que précédemment. En effet, il s’agit de la seconde capitale du pays, les anciens en ayant marre de se faire prendre de vitesse par les assauts ennemis venus du sous-continent indien, ceux-ci décidèrent de déplacer la capitale plus à l’Est, histoire d’avoir plus de temps face à d’éventuelles intentions belliqueuses.

 

4.Polonnaruwa_3.JPG

 

4.Polonnaruwa_4.JPG

 

4.Polonnaruwa_10.JPG 

 

Mais la pluie nous pousse à nous refugier dans un snack et nous terminons la visite du site à la nuit presque tombée …… dommage car nous ne reviendrons pas demain.

Direction Sigiriya (par des routes sinueuses et tortueuses) ou la guest house est facilement au dessus de celle de la veille. Apres un rapide dîner, nous profitons du bal des chauves-souris qui nous rendent de précieux services en ces nuits étoilées : la chasse aux moustiques est leur sport favoris ….. nous pouvons aller au lit l’esprit un peu plus tranquille.

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 21:06

Direction le site de Mihintal en ce dernier matin d’octobre. C’est ici que le bouddhisme a été « introduit » pour la 1ere fois au Sri-Lanka. Très peu de monde (on s’est retrouvé à chaque fois seuls au différents points du sites …. excellent) , ce qui renforce mon sentiment de sérénité en ces lieux sacrés. 

2.Mihintale 2

 

 

 2.Mihintale_6.JPG

 

 

 2.Mihintale_46.JPG

 

 

 2.Mihintale_35.JPG

 

Christiana fait la maline ……

 

 

 

 

2.Mihintale_47.JPG

 

Oui-oui, ce visiteur a bien payé sont ticket d’entrée ….. t’inquiète, Riton

 

2.Mihintale_63.JPG

 

La maman m’a signé une décharge pour l’utilisation du droit d’image de son bébé

 

 

2.Mihintale_79.JPG

 

 

 

 

 

 

En repartant du site principal, et après avoir récupéré nos chaussures (on se déchausse à l’entrée d’un monastère ou tout autre site sacré, svp …..), on prend une branlée par le responsable du vestiaire car on ne laisse pas de pourboire ……. y’en a marre de se faire traire comme des vaches à lait européennes que nous ne sommes pas ! les prochaines fois, les tatanes seront dans le sac à  dos et pis c’est tout …..

Après une pause pour une mangue bien fraiche bien méritée (ba oui : on avait plein d’argent à dépenser …. grrrrr), on croise un lointain cousin de Riton : l’écureuil géant du Sri-Lanka …..

2.Mihintale_54-copie-1.JPG

 

 

 

 

Celui-ci effraya tellement Christiana, que notre nouveau copain se ne fit pas prier pour se jeter sur la mangue tombée à terre et remonter aussitôt sur son perchoir. 

2.Mihintale_50.JPG

 

 

 

 

 

Dans la seconde qui suit, nous subissons l’attaque des dindons ….. ! (non-non, ce n’est pas le titre d’un mauvais film de S-F des années 70).

2.Mihintale_56.JPG

 

 

Ceux-ci foncent sur nous en croyant qu’il restait un peu de la mangue ….. trop tard, mes gaillards : squirrelator a tout mangé.

Petit snack en ville, ou visiblement les locaux n’ont pas l’habitude de voir des Ritons  …. L’excursion se fait facilement depuis Anuradhapura et, en général, tout le monde retourne en ville par la suite (le tout se faisant en 4-5 heures).

En route vers notre guest house du soir, à Trincomalee …… trajet durant lequel nous avons l’immense bonheur de voir un éléphant à l’état sauvage ! Mais ne rêvez pas : pas eu le temps de sortir l’appareil photo que celui-ci avait déjà filé (aussi surpris que nous de nous voir). Il restera toutefois dans nos mémoires, comme « trophée de safari ».

 

Bienvenu dans la « meilleure guest-house du monde » …… et oui, n’ayons pas peur des superlatifs …..

Alors dans l’ordre :

-          « vous voulez à boire !?! ba non, on n’a rien ici ….. faut ressortir en ville pour acheter ce dont vous avez besoin »

-          « on voudrait diner SVP … » 30 minutes pour se faire comprendre et je vous jure que ce n’est pas à cause de mon niveau d’anglais …..

Bref ….. heureusement nous tombons sur un tour operateur local et son cousin pas tout malin qui lui servait de chauffeur. Ils  s’occupent d’un groupe de clients russes (« ah bon …. !?! des russes au Sri-Lanka …. ! ») et allaient justement sortir en vile pour acheter à boire. Ils nous proposent de monter avec eux, ce que nous acceptons fort volontiers …….. sur le trajet, le boss nous confira que lui non plus, il n’aime décidément pas cette guest house.

Arrivée dans le plus gros coupe-gorge que j’ai jamais vu ….. ! A peine le temps pour le boss de nous demander si nous voulions boire un verre en terrasse avec eux que celui-ci se ravise immédiatement : « heuuuuu non ……. on achète nos bouteilles et on rentre illico presto ». Vous savez, ce doux sentiment que tout peut déraper en un instant …. La question n’est pas de savoir s’il va y avoir des histoires, mais quand elles vont avoir lieu …. Les emplettes faites, retour donc dans le monde des bizounours.

On attend 2 heures (montre en main) pour être enfin servi ……. Au passage, nous ne sommes que 2 à manger ce soir, les russes ayant choisi un autre moyen de se sustenter. Ca fait bien longtemps qu’on n’a plus rien à se mettre dans le gosier pour se rincer la bouche mais Riton insiste lourdement pour me dire que tout va bien pour lui : pas besoin de retourner au magasin …… Le merveilleux dessert est une mini banane par personne et après avoir insisté 3 fois sur le fait qu’on voulait notre café « noir », on nous l’amène avec du lait, déjà mélangé dans les coupes ……. grrrrrr.

 

Un gros nono et demain ca ira mieux …… J

 

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 19:59

On rattaque là ou on s’était arrêté hier : la visite du site d’Anuradhapura.

Des le 1er musée, je rencontre Christiana, une autrichienne qui voyage seule elle aussi, qui me propose de faire la visite ensemble : plus sympath à 2. L’invitant à partager mon chauffeur et sa voiture (car elle est en vélo), on passe en fait la journée ensemble. Elle est originaire de Graz, étudie à Vienne, parle bcp mieux anglais que moi (pas une surprise, ca) et a déjà pas mal bourlingué en voyage malgré ses 25 ans (Brésil, Cuba, Asie du sud-est, bassin méditerranéen, …..).

Le site est immensément riche et les photos commencent à s’empiler …….

1.Anuradhapura_12.JPG

 

 1.Anuradhapura_15.JPG

Bains publics …… enfin, uniquement pour la bourgeoisie de l’époque quand même.

(« j’ai dit la bourgeoisie, Riton : remets tout de suite ton slip !»)

 

1.Anuradhapura_21.JPG

Stuppa ou Dagoba, c’est selon …… mais ces chapeaux recouvrant les temples sont magnifiques.

1.Anuradhapura_25.JPG 

1.Anuradhapura_26.JPG

 

Restes d’un temple avec ces gardiens à l’entrée …. Souvent accompagnés de petits danseurs comme ici.

 

 

1.Anuradhapura 31

 Cet arbre est si vieux qu’il lui faut coute que coute des supports …… quitte à ce qu’ils traversent les toits.

 

Fin de journée tranquille durant lequel nous partageons le diner de l’amitié au restaurant de ma guest house, la sienne étant à 2 pas. Nous faisons connaissance avec l’arak, le whisky local. Le boss, son neveu d’hier et ses autres neveux se joignent à notre table : ceux-ci voulant me remercier pour mon coup de main de la veille. Discussion sur les rapports hommes-femmes (différences entre Europe et Sri-Lanka) ….. quand la femme d’un des neveux fait comprendre qu’elle aimerait rentrer à la maison. Riton glisse : « it’s always the same music all around the world : men are drinking and women are waiting” ……… éclats de rire general J.

 

Après concertation avec Christiana, il s’avère que son plan de route coïncide assez bien avec le mien : on décide de poursuivre notre chemin ensemble ces prochains jours.

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 19:35

On débute ce tour avec Riton par la remontée en voiture depuis Colombo jusqu'à Anuradhapura (1ere capitale du pays). Chaminda sera notre chauffeur pendant 10 jours.

Les routes sont gavées de monde : entre les voitures, camions, bus, scooters, les chiens de talus qui se promènent sur le bas coté avec une foule de personnes pour qui la route semble est « the place you have to be », me demande si une nénette serait capable de conduire dans ce pays ….. J. C’est assez chaud et ca me rappelle la République Dominicaine, le Cap-Vert et ….. le déménagement de D’jo depuis Paris !

Chaminda est un professionnel du klaxon et fait plus de bruit que le moteur de la voiture. Il détend l’atmosphère en mettant la radio ; au détour d’un jingle, je découvre le nom de la station : Yes FM ……. je me marre tout seul ….. 

On croise un groupe de cyclistes qui s’entraine sur ces routes …… ! Imaginez un instant les Katusha répéter leurs gammes  sur l’autoroute du Soleil, un 15 aout, en contre-sens ……. Ca fiche les boules !

A Chelow, je vois un bout-de-choux avec une casquette du PSG : Riton retrouve le sourire J

 1eres vaches sur le bord de la route ……. Comme prévu, elles font ce qu’elles veulent et personne n’ose les déranger ……. Va être long, ce trajet je sens. Mais non, on rattaque avec 15km quasi non stop de dépassements dans tous les sens : préférais les vaches, tout compte fait. Moment de détente, on se fait un poids-lourd sans klaxonner, pour une fois.

Un groupe de cantonniers semble s’activer dans un fossé ……… dans cette phrase, le singulier est de circonstance, Riton me glisse : « dis-donc ….. c’est partout pareil, non ? un qui bosse et les autres les mains dans les poches ». « c’est fini, oui ….. ! » lui répondis-je avec un air très-très méchant. 

« Chute à l’avant ! » …… 2 motos à terre : fallait bien que ca arrive, mais tout le monde reprend ses esprits et la route.

Les vaches sont carrément chez elles … faut appeler la VSD : la Veal Squad Department ……. ou en français : les brigades du veau.

Une carcasse d’hélicoptère sur notre droite semble donner le départ aux 50 derniers km qui seront uniquement de la piste car la route est en totale reconstruction : nickel pour les lombaires, moi qui commençais à piquer du nez car n’ayant dormi qu’une heure dans l’avion.

Arrivée au sud d’Anuradhapura ou un 1ertemple m’attend.

 1.Anuradhapura_3.JPG

1.Anuradhapura_4.JPG

 Vous notez que les gros orteils ne sont pas l’un sur l’autre …. ?!? c’est normal : c’est le Bouddha dormant et non mort (ba oui, quand même) …..

1.Anuradhapura_5.JPG

Sculpture représentant des amoureux …….. et oui, le monsieur a un truc bizarre dans sa main gauche.

Le reste sera pour demain …… direction ma guest house, ou ce soir plus de 200 convives sont attendus pour un retour de lune de miel : cool, j’avais pas envie de dormir ce soir.  Il y a 2 façons de se marier au Sri-Lanka : à l’européenne ou selon les traditions de la ville de Kandy (la femme est en blanc le jour de ses noces et en rouge lors du retour de sa lune de miel ……. Si vous voyez une quelconque symbolique avec la virginité perdue de celle-ci, ba vous avez raison).

Vers la fin de soirée, Riton me demande : « c’est quoi cette dance bizarre que les hommes effectuent ? ». « t’occupe, mon grand ……. quand tu assisteras à ton 1er mariage en tant qu’invité, tu sauras pourquoi les hommes bougent comme ca en fin de soirée …. ».

Une fois tout ce petit monde parti (vers minuit) et après une petite discussion avec le neveu du boss qui revient juste de 5 ans en France (dans un resto du XVIème), je file un coup de main au personnel pour finir de débarrasser les tables …….. z’avaient jamais vu ca, qu’un touriste leur file un coup de main (que voulez-vous : les vieux reflexes de l’école hôtelière ….. J).

Il est quand même temps pour moi d’aller m’effondrer sur mon lit après une longue-longue 1ere journée au Sri-Lanka.

Partager cet article
Repost0