Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : The World of Riton
  • : Le voyage d'un raton-laveur sur les routes du monde .....
  • Contact

Rechercher

18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 16:10

 

Retour sur le sol français en ce dimanche matin ! Et oui, 2 heures de vol et nous arrivons à Nouméa, Nouvelle Calédonie. Christelle et Nico nous attendent à l’aéroport avec une jolie pancarte … J

 

On trouve asile chez eux, au Mont-Dore, pour ces 2 premières nuits et nous sommes très bien accueillis … même Riton est adopté immédiatement, c’est tout dire …


 

1.Noumea 05

 

 

 

Une petite maison sympathique …

 

1.Noumea 01

 

 

1.Noumea 03

 

 

 

 


… où la gardienne est très-très méchante : elle lèche les pieds des inconnus (que j’aime pô ca …)

 

 

1.Noumea 04

 

 

 

 

Riton : « bien accueillis, bien accueillis …. c’est vite dit : tu me dis qu’on est en France, bientôt en hivers et je ne vois aucune station de ski encore ouverte !?! Y’aurait pas tromperie sur la marchandise ? ».

Faut pas pousser quand même …. mais c’est vrai que nos hôtes semblent souffrir d’un temps « assez frais » (19 degrés)  … qui ne me fait toutefois pas ôter mon short/t-shirt , histoire d’habitude surement J

On veille tard avec Riton en cette 1ere soirée mais que ca fait du bien de reparler français ! J

 

Grace à un super Nico (« non Riton, pas Sarko »), on trouve tout plein de bons plans en ce lundi et je peux ainsi planifier efficacement ma visite de l’ile. Avec un peu de matos prêté (masque, palmes, tente, …), ca devient presque parfait !

 

Riton : « dis-donc Olive, on dirait qu’on est en vacances organisées, là ! »

C’est vrai que quand la logistique va, tout devient plus facile et on peut prendre notre temps : on fait de ces ronflées le matin, à en crever l’oreiller J

 

 

Partager cet article
Repost0
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 08:50

 

Comme prévu, voici la cession de rattrapage de ma sortie canyoning du 12 avril dernier (lien)

 

Un grand merci à Yvonne et James qui m’ont adressé ces quelques photos depuis les States.

 

2.2 Cayonning 16

 

2.2 Cayonning 17

 

2.2 Cayonning 18

 

2.2 Cayonning 19

 

2.2 Cayonning 22

 

2.2 Cayonning 23

 

2.2 Cayonning 24

 

2.2 Cayonning 29

 

2.2 Cayonning 35

 

2.2 Cayonning 36

 


 

Riton : « on avait bien mouillé la culotte, ce jour là … ! »


« Surtout toi … » 


J

Partager cet article
Repost0
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 14:23

 

Encore un petit bus de nuit où la clim est « à fonds-à fonds » et nous arrivons sur une Sydney encore endormie en ce début de week-end.  

 

La journée sera aussi partiellement destinée au blog de Riton et il est l’heure des conclusions.

 

L’Australie est un pays gigantesque, un continent même ! Je n’ai effleuré le fruit que sur le pourtour Est de sa pelure … le plus glamour, le plus ostentatoire et le plus brillant : celui qui fait la réputation internationale du pays (surf, soleil, grandes métropoles modernes, …). Celui que je voulais, en 5 semaines « seulement », parcourir. 

La singularité de cette ile isolée est impressionnante car contradictoire : une telle diversité des paysages et de climats alors que nous sommes toujours dans le même pays …. A couper le souffle ! Surtout que je n’ai jamais mis les pieds dans un autre tel mastodonte (USA, Russie, Chine, Brésil, Inde, …).

Je la quitte avec un pincement au cœur et en même temps, content de fuir cette « mal-bouffe » ! Car comme je recommence tous les 3-4 jours le parcours de tout être humain - besoins physiologiques : manger, boire, dormir ; besoin de sécurité : mettre un toit sur sa tête - c’est assez pénible pour quelqu’un comme moi qui a toujours eu une identité culinaire équilibrée et variée de se retrouver confronté  à autant de pauvreté gustative … les Subway, McDo et consorts sont devenus mes plus fidèles amis durant 5 semaines, bien involontairement L : pas assez de temps sur chaque spot pour faire moi-même mes courses (pb de conservation des produits) et pas envie de passer 2-3 heures par soir dans un vrai resto. Bref … Quand je repense à ce que le tonton Joseph disait, un peu bravache : « bobobo … pour bien manger, pas besoin de quitter la France » … Pas tout à fait faux J.

 

****

 

Une autre réflexion vient aussi me chatouiller les narines …

Désolé de jouer au « petit professeur » ou de prendre un ton un peu trop didactique mais il convienne que je réexplique la fonction 1ere de ce blog.

Je sais que certaines personnes attendent beaucoup plus de ce blog, qu’elles le voudraient exhaustif et répondant à toutes leurs attentes …

 

 - Les voyageurs voudraient des infos utiles pour planifier leurs prochains périples (horaires de bus, tarifs, adresses d’hôtel, …) mais ce n’est pas www.guide.du.routard.com,

 - Les fans de belles images souhaiteraient des photos de fous mais ce n’est pas le site internet de l’émission Thalassa,

 - Les férus de découvertes socio-culturelles ne trouveront pas ici les subtilités des castes au Sri-Lanka,

 - Les gourmands ne trouveront pas non plus la recette du sticky rice du Laos,

 - La famille et les très proches ne peuvent vouloir voir ce blog comme une balise Argos ou un GPS pour savoir où je suis et si je suis toujours vivant,

 - Et ce n’est pas non plus Jetset.com pour savoir combien de gonzesses j’ai baisées la semaine dernière …

 

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un blog et il fait partie de la blogosphère : chacun peut aujourd’hui écrire ce qu’il veut sur le web … du moment que ca ne soit pas diffamatoire, un appel à la haine ou encore, d’ordre pédophile par exemple … Je ne suis ni journaliste d’investigation, ni explorateur au pole nord, ni reporter de guerre => ce blog restera léger, un billet d’humeur, de partage de certaines choses (photos, expériences, bêtises de Riton J) et donc … incomplet.

 

Vos remarques me sont toutefois très utiles … pour moi-même.  Je me rends compte qu’après 6 mois de voyage, j’ai glissé dans une autre dimension du temps. Voyager 1 an n’est pas une accumulation de 26 fois « 2 semaines de vacances » où on continue à faire ce qu’on fait le reste de l’année, c'est-à-dire : consommer.  « Consommer » des produits touristiques : consommer un opéra à Milan, consommer la tour de Pises ou consommer du bon soleil sur du sable doré en Sardaigne … le tout en n’oubliant pas d’envoyer une carte postale à la mémé et aux amis.

Aujourd’hui je ne suis pas dans le temps de l’action, je ne suis pas dans le temps du challenge ou dans celui du « faire pour réussir » … Je suis dans le temps de la réflexion, dans le temps de l’introspection, dans le temps du « faire pour faire », dans le temps de ……………… (mettre le synonyme de votre choix). Alors que certains lecteurs eux, sont dans le temps médiatique (information kleenex), le temps du tout « tout de suite ». 

Donc il existe forcement un décalage entre nous et … il est légitime (si vous n’avez qu’une heure à passer sur internet entre midi et 2, je comprends tout à fait que vous voulez que ca aille vite et que vous trouviez ce que vous cherchez sur le net). En même temps, j’opposerais à ce décalage la plus grande ressource que j’ai actuellement : la liberté. La liberté d’aller à droite ou à gauche, la liberté de rester 1, 2, 3 ou 8 jours quelque part, la liberté de déguster une bière avec Pierre plutôt que Paul … et donc, la liberté de publier ce que je veux sur ce blog, puisque ces lignes sont avant tout mes mémoires (même s’il y a plein de choses que vous ne comprenez pas, moi je n’ai besoin que d’un mot ou d’une expression pour me marrer et repenser à ceci ou cela).    

 

Pour conclure par une jolie phrase, car il faut toujours terminer par une zoulie phrase, je me permettrais de reprendre une citation de Julien, mon ex-collègue de boulot : « un jour au Sénégal on m’a dit : « Vous en Suisse, vous avez des montres … nous ici, on a le temps » ».

 

Riton : « oooooohhhhh, Latatia … On a tous quelque chose en nous de SE-NE-GAL … »

 

****

 

Adios, Australia … J

Partager cet article
Repost0
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 14:11

 

Byron Bay (la Belle) sera notre dernière « nouvelle » étape australienne …

 

Haut lieu de la culture alternative australienne, cette ville est orientée « baba » et est férue de médecines parallèles. Symbole de l’ouverture à l’australienne, elle apparait toutefois aussi sous les couleurs fades d’un paradis déchu : elle draine malheureusement passablement d’anges dont les ailes ont été cabossées par la vie.

La baie est quasi-parfaite : allongée et ouverte sur le nord, protégée au sud par le cap le plus à l’Est de l’Australie.

 

9.ByronBay 02

 

9.ByronBay 01

 

 


Une nouvelle fois, je ne trouve pas ce qui m’intéresse ici … ou en tous cas dans le timing qui me convient.

 

Je suis encore surpris de découvrir ici une jeunesse autant attirée par « les lumières de la ville ». Pas que je critique cet état de fait car moi aussi à leur âge j’avais le même regard (liberté, autonomie, modernité, …) mais je pensais, naïvement peut-être, que la nouvelle génération verrait plus tôt le caractère superficielle de ces dorures. Internet, une maturité de plus en plus précoce au fur et à mesure que les générations passent, … je croyais que cette jeunesse aurait plus vite « faim » d’autre chose. Une ex-collègue m’avait glissé avant mon départ : « tu verras ... tu vas être un vieux routard, en Australie ». Je confirme J.

Mais c’est parfait car c’est exactement ce que je recherche dans ce voyage : confronter mes préjugés (positifs ou négatifs) avec une réalité : celle qui s’offre à mes yeux et que Riton m’aide à interpréter …

 

Riton : « Hein quoi … !?! On parle de moi … !?! … Aaaaa-quaaaaa-riuuuuuum … »

 

 

Je mets à profit ce jour et demi ici pour faire quelques balades sur la plage et … rattraper mon retard sur le blog J

 

Il va bientôt être temps de dire au revoir à ce continent-pays …

 

 

Partager cet article
Repost0
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 03:27

 

Same player, shoot again : un bus, plein sud, Riton pas loin et des fraises tagada pour le trajet  … On a ciblé la ville de Surfers Paradise, sur la Golden Coast. Imaginez : 50 km de plage rectiligne, une ville de 50 km qui longe … !

 

Royaume de la jet-set, gavée de parcs d’attraction, de casinos, de bars et boites de nuit, cette succession de villes qui se touchent est un véritable laboratoire pour l’industrie touristique et hôtelière. Certains comparent l’ambiance locale avec celle de Las Vegas … c’est tout dire.

 

Riton : « Ca y est … maintenant il va nous faire un remake de Casino. Et c’est qui-qui, qui va jouer le rôle de Joe Pesci ? J’vous l’demande … Quelqu’un peut lui dire d’arrêter, SVP ? »

 

« Nan mais dis-donc … ! J’explique, c’est tout … »

 

 

C’est vrai que la plage est mythique : ici les surfeurs tutoient les stars et des conditions idéales

 

A droite,

 

8.SurfersParadise 01

 

 

 

 

A gauche,

 

8.SurfersParadise 02

 

 

 


Et tout de suite derrière, ba de grandes barres d’immeubles, malheureusement  L

 

8.SurfersParadise 03

 

 

 

 

 

Avec les « 300 jours de soleil par an » que revendique pompeusement la région, ca devient forcement un spot très touristique. 

 

Riton : « ba oui, « par an » … tu voulais les rentrer comment les 300 jours ? Par mois ? Par semaine ? Travailler plus pour gagner plus, faut pas pousser quand même … ».

 

« Houuuu … toi, tu commences à me courir sur le haricot … Tes allusions me laissent comme un GOUDA-mertume dans la bouche »

 

 

 

Je ne sais pas si c’est l’alcool ou le soleil qui tape un peu fort ici mais en tous cas, on m’a pris 2 fois pour un brésilien dans la même journée … !

 

« Heu excusez-moi …. Mais pour ma bonne compréhension de la situation : qu’est-ce qui vous fait dire que je suis brésilien ?!? »

 

1ere réponse : « ah c’est à cause de ton t-shirt : il est orange et noir … »

(Et ce n’est pas une connerie … on m’a vraiment sortie cette excuse !!! A sa décharge, il s’agissait d’un cuistot japonais qui s’agitait devant moi et d’autres clients pour préparer de succulents mets : l’était un peu stressé, l’garçon)

 

2eme réponse – une nénette qui distribuait des flyers pour une soirée en boite : « ah c’est à cause du petit drapeau brésilien que tu as sur tes tongues »

 

« Heu Riton … ? Oui vas-y là : fais-toi plaisir … »

 

Riton : « Alors il va falloir être forte, jeune pimprenelle …. Je sais que ca va être très-très dur pour vous, que cela va vous bousculer dans vos croyances et dans vos certitudes, mais il m’arrive parfois …. je dis bien, il m’arrive parfois ….. de porter un t-shirt Nike et ce n’est pas pour autant que je suis l’heureux propriétaire d’un ranch au Texas. Ou si des fois en soirée, j’aime bien déguster une petite vodka/pomme avec mes amis, ba mon cousin germain ne répond pas au doux patronyme de Jakub BLASZCZYKOWSKI … Oui je sais : ca fait un choc la première fois. Mais tenez, voici l’adresse d’un bon psy : en 2 ou 3 ans vous arriverez peut-être à vous reconstruire … »

 

 

Sinon, je suis un peu déçu de ne pas avoir trouvé de prestataire de service pour l’activité que je voulais absolument faire par ici … peut-être ces prochains jours.

 

Alors, en route plus au sud …

 

 

 

« Heu oui Riton ! hein … quoi ? …. Nan mais les élections présidentielles, c’est fini !  … Bon ok : vas-y »

 

Riton : « Vu d’où nous sommes, à l’autre bout du monde, on a bien senti que le débat électoral a battu son plein sur la blogosphère … et c’était nickel ! On retrouve là toute les contradictions françaises : personne ne veut être taxé pour « engraisser ceux qui ne veulent pas bosser » et en même temps, personne ne crache sur les Allocations Rentrée Scolaire ou encore, tout le monde gueule quand on attend 4 heures aux urgences parce qu’il n’y a pas assez de personnel hospitalier … (tu noteras, Olive, que les 2 visions sont légitimes et en même temps … un tout petit peu contradictoires). C’est ce qui fait le charme des français : une délicieuse pointe de mauvaise fois, un brin râleurs et toujours prêts à se battre pour leurs acquis … Ni totalement latins, ni totalement anglo-saxons … Et c’est pourquoi le reste du monde adore nous détester : les français sont à la fois de sinistres pragmatiques et d’indécrottables idéalistes. Mais nous sommes comme ca, nous les français J »   

 

« pfuuuu …. bon moi j’vais m’coucher »

 

 

 

 

- Dring-dring …

- « Service Apres Vente du blog de Riton, bonjour … »

- « Oui bonjour ici Riton. Je ne me voyais pas ne pas finir cet article sans pousser la chansonnette alors … passe moi un tonneau ! »

 


« RI-O DEEEEEEEEEE …… RIO DE JANVIER, BERNARD LAVILIER, MOI J’AI TOUT OUBLIE SAUF TES GROS NENES …. RIO DE JANVIER, BERNARD LAVILIER, MOI J’AI TOUT OUBLIE SAUF TES GROS NENES … TOUT CONTRE TOI, DANS LA SAMBA, (itch’a !) …… tintintin-tintin-tintin …. »

 

- « Maryse, je viens d’avoir Doudou-Victor au téléphone : vachement bien … »

 

« Au revoir, au revoir … »

 

Partager cet article
Repost0