Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : The World of Riton
  • : Le voyage d'un raton-laveur sur les routes du monde .....
  • Contact

Rechercher

4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 10:21

 

 

Bon ba voila, il fallait bien que ca arrive un jour, le pépin physique …

Le petit morceau de corail, planté sous mon pied depuis la Nouvelle Calédonie, s’est infecté et mon ganglion de l’aine commence à ressembler à un kiwi. Riton : « Quoi !!! T’as un oiseau dans la poche de ton pantalon !?!?! ». « Meuuuhh non … le fruit, pas l’oiseau … Pfuuuu ».

 

Retour sur Invercargill, car je me dis que si ca devait mal tourner, mieux vaut être dans une « grande » ville. Un centre médical trouvé :

 - « Bonjour Monsieur, vous avez rdv avec quel docteur ? »

 - Riton : « Le meilleur, forcement : Dr House … »

[ NDLR : Le courant d’air qui agita subitement les feuilles de la réception à cet instant n’est pas dû à l’ouverture inopportune des fenêtres du centre mais à la tarte que le jeune Riton dégusta en un ¼ de seconde ] 

Verdict : antibiotiques et 4 jours au calme, nouvelle visite mardi prochain … Super, j’avais justement une folle envie de rester bloqué dans une ville où il n’y a pas grand-chose à faire (un rêve de gosse, en fait). Riton : « Ca sert à ca ce voyage : réaliser ses rêves ». Le vent est assez régulier ici, si bien que celui-ci vient égaliser l’autre joue de mon petit compagnon …   

 

Je retrouve l’hôtel d’il y a 2 jours, juste à coté d’une boite de nuit où ma foi, les néo-zélandais fêtent bien le jubilé de la Reine (voila pourquoi le centre médical est fermé lundi : jour férié en l’honneur de Sa Majesté). Riton : « Vinzou la chance : nous notre flamby est née un 12 aout, un mois après la saint Olivier => on ne peut pas le mettre férié, ca ferait trop de chose à fêter en été ». (imbécile J)  

 

Un peu de lecture, quelques films que j’avais piqués sur un disque dur qui trainait au Mont Dore et un peu d’internet (et oui, l’Euro de foot commence dans quelques jours et il faut se préparer pour le concours de pronostics J).

Riton : « Ah oui, l’Euro … Et mince, la Grèce est qualifiée ! Si on pouvait, SVP, ne pas revivre la même compétition que celle de 2004 où cette équipe minable avait gagné. Ce serait bien, si la Grèce pouvait vite sortir de l’Euro, qu’elle ne revienne surtout pas souiller les fines-hanses de cette coupe (footballistique et budgétaire) qui réapparait régulièrement sur le Vieux Continent. La Grèce a une immense dette envers ses voisins : elle profite la note-oriété des autres états européennes pour emprunter un peu de crédit auprès des téléspectateurs lors des retransmissions. Car personne n’est dupe : son niveau est à la fois terriblement standart & poor, comme diraient nos amis anglais. D’ailleurs je ne suis pas le seul à penser ca, tous les plus grands entraineurs du monde sont d’accord ; à cet effet, le Mouh-dit : « Jamais les grecs ne retrouveront leur taux (de réussite) de 2004 ».

 

Merci Riton, pour cette synthèse footballistico-financière ... pas tout à fait juste quand meme J

 

 

Bref, pas grand-chose d’intéressant durant ces quelques jours de pause forcée … Mais comme j’ai vraiment besoin de « garder mes 2 pieds sur terre » durant ce voyage, je dois savoir sacrifier un peu de découverte à la récupération.

 

 

Partager cet article
Repost0
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 09:38

 

« Nannnn, Riton : Te Anau », le nom de la dernière ville avant l’immense parc naturel du Fiordland à l’extrême sud-ouest de la Nouvelle Zélande. Accrochée au lac éponyme, cette station balnéaire « verte » est une succession d’hôtels, chambres d’hôte et des bars-restaurants qui doivent grouiller en été … donc pas actuellement, puisque nous sommes au fin fonds de l’automne ici.

 

On part à la découverte des fiords locaux. Un bout de bus avant de prendre un bateau sur le lac Manapouri … (« un jeu de mot pourri sur le nom du lac, Riton, et je te jette par-dessus bord … »).

Riton : « heuuuuu non, je ne pensais pas à ca … C’est quoi ce truc blanc tout là haut ?!? »

 

2.TeAnau(DoubtfulSound) 002

 

2.TeAnau(DoubtfulSound) 021

 

 

« Ba c’est toi qui cherchais de la neige depuis quelques semaines …  te voila servi »

 

 

Encore un bus, pour parcourir les 16km de route les plus chers de la Nouvelle Zélande (35 euros par mètres carrés et 2 ans de construction) et rejoindre Deep Cove, tout en bas, le lac étant à environ 300 mètres en dessus du niveau de la mer.

 

2.TeAnau(DoubtfulSound) 114


Vue plongeante sur le fiord Doubtful sound

 

 

 

 

 

En réembarque sur un autre bateau et on part pour un tour de 3 bonnes heures au plus profond de ce fiord totalement aux mains de la nature vierge et sauvage.

 

 

2.TeAnau(DoubtfulSound) 035

 

2.TeAnau(DoubtfulSound) 048

 

2.TeAnau(DoubtfulSound) 051

 

2.TeAnau(DoubtfulSound) 054

 

2.TeAnau(DoubtfulSound) 061

 

 2.TeAnau(DoubtfulSound) 080

 

 2.TeAnau(DoubtfulSound) 097


 

Nous apercevons quelques phoques et pingouins à tête bleue mais le temps de dire ouf et ils disparaissent de l’œil de l’objectif …

 

Ce qui est le plus impressionnant, outre le calme absolu que seul notre moteur vient contester, est la farouche volonté de la végétation d’utiliser le moindre espace pour s’exprimer : elle couvre tout jusqu’à venir lécher la surface de l’eau.

 

2.TeAnau(DoubtfulSound) 104

 

 

 

2.TeAnau(DoubtfulSound) 102

 


 

 

Qui dit « lac à 300 mètres d’altitude, à seulement quelques kilomètres de l’océan » dit quoi, Riton ?

Riton : « ba Lac à 300 mètres d’altitude, à seulement quelques kilomètres de l’océan, non ? »

« Encore un indice : que peut-on faire avec une si gigantesque réserve d’eau, la gravité et un écoulement dans un bassin naturel qui ne sera pas perturbé par de tels volumes d’eau ? »  

Riton : « Heuuu … j’avance de 3 cases, caresse une pizza 4 fromages, pose des bigoudis sur un kiwi et … KAMOULOX ? »

Imbécile … On produit de l’électricité ! Une des plus grandes stations hydroélectriques du pays (14% de la production totale) se niche à 176 mètres sous le lac Manapouri. On a le privilège de descendre dans ses entrailles : 2kms de galeries sous-terraines durant lesquelles les claustrophobes trouvent leur exutoire.

7 gigantesques turbines, actionnées par la chute d’eau artificielle forée dans le granite, « pressent » le précieux jus qui illumine et égaille les longues soirées d’hiver.   

 

 2.TeAnau(DoubtfulSound) 117

 

 2.TeAnau(DoubtfulSound) 118


 

Riton : « Dis-donc, tu me sembles bien intéressé par l’électricité tout d’un coup : on ne pouvait quand même pas dire que c’était ton coup de foudre à l’INSA, cette matière … ». « Heuuuu … t’as décidé d’en faire un leitmotiv de cette histoire ?!? ».     

 

C’est toujours intéressant, pour le citoyen d’un pays qui a fait le choix nucléaire il y a 50 ans, de voir comment d’autres états ont répondu à leurs besoins énergétiques … c’est tout.


Partager cet article
Repost0
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 06:11

 

Record battu : 3 vols pour rejoindre en fin de journée la grosse ville du top sud de la Nouvelle Zélande, Invercargill.

J’ai bien fait d’avoir pris les devants en m’habillant ce matin à Nouméa : jeans, veste et baskets … le maillot de bain au fonds du sac car je n’en aurai pas trop besoin ces prochaines semaines L. Entre 2 et 7 degrés en journée, Riton va devoir abandonner son bronzage aux mains de l’hiver austral. Car nous revenons quasiment à la même latitude que la Tasmanie !

 

La ville brode un canevas urbain typiquement américain : de longues rues parallèles et perpendiculaires qui rendent l’orientation facile et en même temps, presque dépourvue de toute surprise … Peu de petits trésors à découvrir au détour d’un carrefour ou au bout d’une rue ombragée et sinueuse. Quelques parcs viennent enjoliver le tout mais pas grand-chose à se mettre sous la dent. C’est le lot des villes récentes: construites sous l’ère moderne, elles privilégient l’efficacité au détriment d’une certaine originalité … Tout simplement aussi par le fait qu’elles ne reflètent qu’une seule influence architecturale : puisqu’elles ne sont pas vieilles, aucun envahisseur n’a encore eu le temps d’imprimer sa marque, que l’envahisseur soit étranger et de lointaines contrées ou tout simplement d’une autre époque et porteur de nouveaux courants de pensée.  

   

Invercargill n’a donc peu de chose à offrir pour un visiteur, il s’agit surtout de la base arrière du sud de l’ile du sud.

 

La basilique Sainte Marie, en bordure de parc …

 

1.Invercargill 02

 

1.Invercargill 01


 

 

… le château d’eau

 

 

1.Invercargill 03

 

 

 

 

 

J’en profite pour quelques achats utiles : un nouveau téléphone (le petit compagnon que j’ai depuis le Sri-Lanka a pris l’eau sur l’ile des Pins L) et surtout … un pull ! Lorsque vous voyez 3 fois la grêle lors de la 1ere journée, ba vous foncez dans la première bonne crémerie pour vous remettre une couche …

 

Je voulais partir sur Stewart Island où la randonnée pédestre est maitresse mais le petit souvenir de Nouvelle Calédonie que j’ai ramené dans ma voute plantaire m’empêche actuellement de marcher correctement (un bout de corail a inopinément traversé mon chausson lors du cours de kitesurf et se rappelle à mon bon souvenir à chaque fois que je pose le pieds par terre L). Riton : « Silence Mesdames et Messieurs : Olivier s’écoute respirer … ! » 

 

 

Pas grave, on part à l’Ouest pour les fiords kiwis …

 

Partager cet article
Repost0
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 07:34

 

 

Riton, droit dans ses bottes : « Ba voila, on n’est jamais mieux servi que par soi-même »

 

C’est vrai, il a fallu revenir « en France » enfin pour trouver une bonne école et … qui veuille bien de moi J. Après quelques tentatives avortées sur la Golden Coast australienne, c’est vrai que pour finir, c’est quand même mieux de le « faire en français » pour la première fois.

 

Voici ce que m’a scotché il y a environ 20 ans, lorsque j’ai vu les premières années images à la télé alors que je n’étais qu’ado et que je m’écriais : « c’est complètement dingue !!! Je veux faire ca un jour … ! ». Il s’agit du Kite … Riton : « Moi je sais ! Le Kite-et-kate ? Le Kite-ou double ? Le Kite-à-monter-soi-même ? »   

 

« Nannnnnn …. Le Kitesurf ! »

 

 

Kite 20

 

 

 

Grace à des conditions idéales (vent régulier, eau relativement chaude toute l’année, immense lagon peu profond et protégé des vagues), la Nouvelle Calédonie est très réputée pour ce sport extrême : ce n’est pas pour rien que des étapes de coupe du monde se déroulent ici … Forcement, ca force le respect.

 

Riton : « T’as quand même mis presque 20 ans avant de te décider … ». « Que veux-tu, les Balances du deuxième décan sont toujours longues à faire leurs choix J »  

 

 

Kite 13

 

 

 

Mon instructeur du jour sera Guillaume, un alsacien (normal, pour un sport aquatique !), qui ressemble comme 2 gouttes d’eau au Guillaume que j’ai connu lors de mes études à Lyon … sans toutefois que ce soit lui (ca aurait été drôle de le recroiser ici car je n’ai absolument aucune nouvelle de lui depuis). On commence par s’installer sur la plage de l’ilot Maitre (20 minutes de zodiac de Nouméa) où d’autres groupes sont déjà là

 

 

Kite 02

 

 

 

Guillaume : « Alors, on va commencer par les consignes de sécurité qui sont très-très importantes dans ce sport »

 

 

CRAAAAAAAAC …

 

 

 

Guillaume : « Ba voila …. Tu viens de voir exactement ce qu’il ne faut pas faire ». Un élève d’un autre groupe vient de se faire trainer violement sur 10 mètres sur la plage, face contre terre, avant que sa voile ne vienne lamentablement se fracasser dans sur les arbres voisins. 

Riton : « Heuuuu … tu peux les répéter une nouvelle fois, les consignes de sécurité … ? »

 

Apres la préparation du matériel (gonflage de la voile, connexion du harnais, …), je me voyais déjà répéter les gammes du débutant sur la plage mais non : on va directement dans l’eau ! Le lagon de l’ilot Maitre a ca de magique : il offre une surface gigantesque où l’on a pieds (en fonction de la marée, l’eau arrive plus ou moins au niveau de la taille).

 

Ilot Maitre


Sans connaitre les dimensions exactes, voici une photo - repiquée sur le net -  de cet ilot : la partie réservée au Kite est de l’autre coté des bungalows

 

Et c’est partie pour l’apprentissage du maniement de la voile … Exercices debout dans l’eau en veux-tu en voila, que je réussi pas trop mal. Les mêmes exercices, mais cette fois-ci en mouvement : se laisser trainer allongé dans l’eau et maitriser les va-et-vient de la voile … Je vois où mon instructeur veut m’emmener : voir comment un novice de la voile appréhende le pilotage, les procédures d’urgence, le redémarrage lorsque la voile tombe dans l’eau et surtout … la puissance du truc ! Alors que je n’ai que la plus petite des voiles existantes (« seulement » 4 mètres carrés), je tutoie la puissance du vent et comprends rapidement pourquoi il y a tant d’accidents dans cette discipline : en un ¼ de seconde, tu peux décoller littéralement sur plus de 10 mètres et comme une voile coute dans les 3'000 euros, certains hésitent un peu trop longtemps avant de l’abandonner définitivement aux vents en cas de pépin … Résultat : l’attelage entier peut rapidement finir dans les arbres …

 

Kite 04

 

 

 

Le big-boss de l’école m’avait dit la semaine dernière lorsque j’ai booké mon cours : « Faut pas rêver, seul 1 débutant sur 4 touche la planche le 1er jour … Il faut d’abord maitriser la voile. » … Riton : « Et ils sont où les 3 autres peintres ?!? Car nous, on est clairement le 1 » 

 

Ahahahah … Riton fanfaronne, mais c’est clair que je suis content de faire partie de la caste.

 

 - " Que veux-tu mon gars : je transforme en or tout ce que je touche … c’est comme ca : c’est le drame de ma vie, je suis une star "

 - Riton : " Ah ouais ? Tu transformes tout ce que tu touches en or … tu veux dire comme lors de tes études lyonnaises à l’INSA ? J "

 - " Minerve celui-là quand il a raison … j’ai envie de lui tordre le coup " 

 

 

J’ai donc le droit de toucher la planche lors de la dernière ½ heure du cours et de m’essayer au water start … Sans grand succès !

Riton : « Ba ouais, bonhomme … faut pas rêver, la dernière fois que tu es monté sur des skis, ca devait être en 2002 ou en 2003 et le surf, n’en parlons pas : tu ne vas pas nous caser 2 miracles dans la même journée quand même ».

Effectivement, en plus d’être novice en voile, je le suis également « en glisse » : la belle histoire se termine ici … En même temps, je cherche à « faire pour faire » et pas à « faire pour réussir » => le fait d’avoir sorti 1 fois les fesses de l’eau pendant 127 millièmes de seconde me rempli de bonheur, tout autant que le fait d’avoir « manger le récif » et manquer 3-4 fois de boire la tasse plus que de raison … J.

 

 

Ce cours aura vraiment été insolent, une vraie pub télé où « tout le monde il est beau », tellement toutes les conditions étaient réunies : grand soleil, vent fort mais constant, « avoir pieds » sur des kilomètres carrés pour ne pas galérer, instructeur disponible (seulement 4 élèves, tous reliés à lui par talkie-walkie), … Je ne souhaite à personne de revivre la même chose que moi aujourd’hui car vous vous feriez vous aussi piéger : tomber raide dingue amoureux !!! Comme si vous croisiez une belle italienne du sud, en sommes …

 

Riton : « Ouais … ton truc, bof : un cerf-volant et un skateboard sans roue, en sommes … »

 

« La prochaine fois, fait moi penser de :

  1. Prévoir 6 mois en Nouvelle Calédonie pour apprendre définitivement le Kite et de

  2. Te laisser à la maison ……… grrrrr !

   

 

Nous sommes en période de vacances scolaires et en week-end => il n’y a plus de place pour moi pour reprendre un second cours en ce samedi L. Je me promène donc sur les baies de Nouméa … sans oublier de passer sur la plage où les kiteux et kiteuses confirmés prennent du bon temps (histoire de me faire du mal J).   

 

Kite 15

 

Kite 19

 

Kite 21

 

Kite 26

 


 

 

Une dernière soirée avec mes amis Christelle et Nico et il va être temps de mettre les voiles … (snif L)


Riton : « Ba moi, je quitte la Nouvelle Calédonie sur une autre terrible frustration : je ne saurai jamais qui de Christelle ou Nico aura pris le dernier Magnum Double Chocolat du paquet … L : faut que je revienne 6 mois ici pour éclaircir la question »

 

Effectivement, les 2 semaines prévues ici arrivent déjà à terme et il nous faut quitter cette 1ere étape francophone de ce périple pour de nouvelles aventures. 

 

 

 

Merci la Nouvelle Calédonie, POM (Pays d’Outre Mer) trop méconnu de la lointaine métropole et qui mériterait un peu plus d’attention de ceux qui regardent de temps en temps au-delà des œillères des frontières européennes.     

 

PS : Et encore un tout-tout grand merci à mes amis du Mont Dore qu’on devrait rebaptiser « Mont d’Or » tellement leur accueil, leur gentillesse et leur disponibilité ont permis à Riton de se sentir bien ici …

 

 


Partager cet article
Repost0
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 13:10

 

Apres une pluie matinale qui manque de nous faire annuler notre sortie du jour, je fais la rencontre ce matin de Kiki … le « favori » de Christelle et Nico : c’est avec lui qu’ils organisent toutes leurs sorties en mer. Ce natif de l’ile connait les moindres recoins de son paradis et déniche des pépites ici et là qui ne manquent pas d’abasourdir le chaland …

Riton : « Ce ne sont plus des pépites de chocolat, là … c’est carrément la tablette. Pourquoi Olive tu ne quittes pas ton t-shirt : le soleil tape bien maintenant. T’as peur de la comparaison, c’est ca hein ? ».

C’est clair que même avec la petite soixantaine, le Kiki à torse nu, il te file vite des complexes … Tu m’étonnes, il doit plonger tous les jours depuis son enfance … Pfuuu : trop facile, moi aussi j’aurais pu l’faire J

Un couple de japonais et un de français (avec leur filles) se joignent à Riton et moi pour la journée. Nous attaquons par la baie d’Upi, sorte de mini baie d’Along locale.

 

Ilot 07

 

Ilot 08

 

Ilot 13

 

Ilot 14

 

Ilot 18

 

Ilot 19

 

Ilot 28

 

Ilot 29

 

 

 

Juste à quelques encablures de ce rocher, nous trouvons une tortue à grosse tête. Kiki : « vas-y, tu peux plonger avec elle si tu veux … »

« Hein ?!?! Mais t’es sûr qu’on a le temps de prendre … » PLOUF … Riton est déjà à l’eau.

On passe un bon ¼ d’heure avec cette vieille dame qui ne semble pas trop gênée de notre présence. Le français et le japonais la tirent même par les pates pour la rapprocher du bateau, le temps que la française dégaine elle aussi sa kalachnikov Canon et imite sa voisine japonaise.  

 

On part ensuite au grand large, au sud de la baie de Maurice (cf la carte de Riton) pour rejoindre une langue de chat …

 

 

Pause pub (ba oui : il faut bien vivre …)

*****

 

« ♫♪♫ aaaaah ……. dou-dou-douddou-doudou (croc) ♫♪♫ »

 

« Pour la santé de vos yeux, la F.O.C.U. (Fédération des Ophtalmologues Cupides Unifiés) vous conseille de ne pas oublier de porter des lunettes de soleil pour visionner les images qui vont suivre  »

 

« ♫♪♫ aaaaah ……. dou-dou-douddou-doudou (croc) ♫♪♫ »

 

*****

 

 

 Voici donc : la langue de chat …

 

 

Ilot 32

 

Ilot 33

 

Ilot 36

 

Ilot 37

 

Ilot 40

 

Ilot 39

 

Ilot 42

 

Ilot 46

 


 

 

Quelques rapaces ont élu domicile ici

 

Ilot 55

 

 Ilot 73

 

 Ilot 61

 

Riton : « houuuuuuu les pauvres (ou pas, c'est selon) ….. j’pense que ca doit être soumis à l’ISF par ici »

 

 

Des arbres d’ilots voisins, emportés par les alizés, viennent trouver le repos eternel sur cette langue de sable …

 

 Ilot 56

 

 Ilot 59

 

 

… je trouve le point culminant de l’ile sur l’un d’entre eux

 

Ilot 65

 

Ilot 64

 


 

Il est déjà temps de rejoindre le bout de la langue …

 

Ilot 78

 

 

… pour aller déjeuner.

 

Un petit Tricot Rayé, serpent de mer extrêmement toxique mais gentil comme tout, nous accompagne le long du chemin retour

 

Ilot 88

 

Ilot 109


 

« Avant de se quitter, Riton va vous poser la question SMS de la semaine »

 

Riton : « Et oui, chère lectrice, cher lecteur … pour gagner le gros lot de la semaine, essaie toi aussi de trouver combien il y a de Bleus différents sur cette photo »

 

 

Ilot 108

 

Riton : « Gros lot cette semaine : ton poids en bisous »

 

On rejoint donc un ilot voisin pour le déjeuner, il est aménagé chichement …. mais ca va tellement bien comme ca J

 

 Ilot 112

 

 Ilot 110

 

 Ilot 111


 

 

Avec l’averse de ce matin qui a retardé notre départ, nous sommes un peu coincé au niveau timing si bien que nous devons zapper l’ilot Brosse L.

 

Riton : « J’ai compris : on peut aller se brosser … »

 

 

Il est déjà temps de reprendre l’avion ce soir pour Nouméa et de rejoindre Christelle et Nico … Riton n’a jamais été aussi triste de les revoir.

 

 


Partager cet article
Repost0