Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : The World of Riton
  • : Le voyage d'un raton-laveur sur les routes du monde .....
  • Contact

Rechercher

27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 04:57

 

Départ de plus en plus tôt, dans ce tour de 3 jours (heureusement que ca s’arrête ce soir J) : 6 heures du matin : ca veut dire réveil à 5h30 … Riton : « y sont fous ces bolivinasses ! Qu’est-ce qu’on va faire de si bonne heure ?!? »

 

……

 

De gros cristaux sous mes pieds …

 

1.Uyuni J3 02

 

 

… de gros cristaux sous les pieds de Desmond et Paul …

 

1.Uyuni J3 05

 

 

 

… et même de gros cristaux sous les fesses de Riton !

 

 

1.Uyuni J3 14

 

 

 

En fait, des cristaux de partout … mais de sel ! Nous nous faisons le lever du soleil à la salar de Uyuni, le lac de sel du coin !

 

 

1.Uyuni J3 06

 

1.Uyuni J3 07

 

1.Uyuni J3 11

 

1.Uyuni J3 15

 

 

 

Ce « lac », à 3’658 mètres d’altitude, est tout simplement gigantesque : 12'500 kms carrés de sel (aussi grand que l’Ile de France ; environs 20 fois le lac Léman …). Profondeur maxi de sel en son centre : 1 mètre 50 …

 

On se réchauffe comme on peut …

 

 

DSC04588

 

 

 

… et le soleil finit de nous réveiller tandis que nos ombres s’étirent loooooonguement

 

1.Uyuni J3 22

 

1.Uyuni J3 23

 

 

 

 

Nous partons pour l’isla Pescado, sorte d’oasis au milieu de cette surface immaculée

 

1.Uyuni J3 35

 

1.Uyuni J3 36

 

1.Uyuni J3 28

 

1.Uyuni J3 30

 

 

Où malheureusement, toutes les jeeps du trek sont là aussi au rendez-vous (ce qu’il y avait de bien ces 2 premiers jours, c’est que l’immensité des plateaux boliviens permettait de ne jamais se marcher dessus avec les autres jeeps … mais là, difficile d’y échapper puisque tout le monde prend le petit déjeuner sur ce spot, juste après le lever du soleil)

 

1.Uyuni J3 39

 

 

 

Une vingtaine de jeeps à 6 personnes … pas trop envie de, et payer un supplément pour grimper sur les hauteurs de l’ile et, me retrouver dans la file d’attente de Disneyland. On a même droit aux lamas spécialement amenés ici pour les touristes

 

1.Uyuni J3 40

 

 

1.Uyuni J3 43

 

 

 

On repart à travers cette piste verte (tellement elle est plate) et c’est là que je me rends vraiment compte de l’immensité de ce lac : un coup d’œil au compteur (100km/h) et on a toujours l’impression de stagner (les montagnes au loin ne bouge pas d’un iota) … comme si nous courions sur un tapis éclectique sans jamais avancer … Le temps et l’espace s’étirent, encore et encore … Sisyphe répète ses gammes.

 

Une dernière halte sur une partie plus qu’étrange et où notre chauffeur a la bonne idée de nous « abandonner » à plus d’une ½ heure des autres jeeps (oui maintenant, je suis capable d’estimer les distances dans le désert J)  

 

 

1.Uyuni J3 49

 

1.Uyuni J3 46

 

 

 

De larges alvéoles immaculées croustillent sous nos pieds tandis que le soleil abat une lumière encore plus aveuglante qu’à l’accoutumée

 

 

1.Uyuni J3 48

 

1.Uyuni J3 50

 

1.Uyuni J3 51

 

1.Uyuni J3 59

 

1.Uyuni J3 60

 

 

 

Paul et Desmond jouent aux touristes …

 

1.Uyuni J3 53

 

 

… pendant que je m’en vais tutoyer les esprits tout au fonds des profondeurs « abys-salées »

 

 

DSC04647

 

 

 

 

Tout ce petit monde repart …

 

1.Uyuni J3 61

 

 

 

… direction l’autre hôtel de sel, à l’autre bout du lac

 

 

1.Uyuni J3 62

 

1.Uyuni J3 66

 

1.Uyuni J3 63

 

1.Uyuni J3 65

 

 

 

Puis la pause déjeuner sur terre ferme … Malheureusement il n’y a pas de port-salut au menu mais on aperçoit toutefois le salut d’un porc

 

1.Uyuni J3 71 

 

     Riton : « meuuuh non … c’est un porc qui passe sans passeport et ca, c’est pas sport »

 

Nous arrivons enfin sur Uyuni, notre destination finale de ces 3 jours. Un détour au cimetière ferroviaire où passablement de carcasses s’entassent et se veulent les témoins loquasses d’un glorieux passé local.

 

1.Uyuni J3 73

 

1.Uyuni J3 78

 

1.Uyuni J3 79

 

1.Uyuni J3 81

 

1.Uyuni J3 82

 

 

 

 

Voila, c’est terminé pour ces 3 jours et les jeeps déversent une à une leur flot de touristes en centre-ville. Certains « loco » prennent dans la foulée le bus de nuit pour La Paz (env. 12-16 heures) … Nous, nous restons plus sages et passons la nuit sur place.

 

 

Les morsures du froid, du soleil et du vent ne nous feront pas oublier ce que la Bolivie a bien voulu nous offrir à travers ses déserts et ses immenses étendues : la Liberté.

 

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2012 3 25 /07 /juillet /2012 05:04

 

Après une nuit epouvantable, seulement une ½ heure de sommeil (chaud/froid constamment, sueurs et grelotements successifs, … les traces de mon trek improvisé de la veille ont jalonné ma nuit L)  on redémarre ce matin à 7h avec un vent glacial ! Pour une saint Olivier … pouvait mieux commencer qu’avec un gros mal de tête L

 

L’Arbol de Piedra sera ma première sortie de la voiture … moins de 2 minutes montre en main !

 

1.Uyuni J2 01

 

1.Uyuni J2 02

 

 

 

Nous continuons d’enchainer plusieurs lacs qui tachètent ces hauts plateaux boliviens

 

1.Uyuni J2 08

 

1.Uyuni J2 20

 

1.Uyuni J2 37

 

1.Uyuni J2 39

 

 

Les flamants roses se montrent moins farouches que la veille et je m’en approche suffisamment pour que l’objectif de mon appareil puisse faire le reste

 

1.Uyuni J2 25

 

1.Uyuni J2 31

 

1.Uyuni J2 27

 

1.Uyuni J2 28

 

1.Uyuni J2 30

 

 

Ils farfouillent dans la vase verte et toxique de ces lacs, à la recherche de petits mollusque qui eux aussi ne souffrent pas au contact de l’arsenic.  

 

Une halte pour observer le volcan Ollague …

 

1.Uyuni J2 40

 

 

 

… et nous déjeunons, directement sur le bord de la piste

 

1.Uyuni J2 45

 

 

 

Une ligne de chemin de fer traverse Chiguana, une immense étendue de sel entremêlé à la terre  …

 

1.Uyuni J2 47

 

1.Uyuni J2 48

 

1.Uyuni J2 49

 

Riton : « à te faire penser a un vieux film de Sergio Leon … »

 

… et nous traversons le village de San Juan, dernier stop de la journée 

 

1.Uyuni J2 53

 

1.Uyuni J2 52

 

1.Uyuni J2 50

 

Riton : « visiblement, les anglais et leur pelouse mythique ne sont pas venus jusqu’ici … »

 

 

1.Uyuni J2 54

 

 

 

 

Nous joignons l’hostel de sal … Comme sont nom l’indique, il est constitué essentiellement de briques de sel.

 

1.Uyuni J2 55

 

1.Uyuni J2 56

 

1.Uyuni J2 61

 

 

 

Je fais un petit tour « en ville » … avant que le soleil ne nous abandonne définitivement pour aujourd’hui

 

1.Uyuni J2 57

 

1.Uyuni J2 59

 

1.Uyuni J2 63

 

 

 

 

Une immensité blanche, inquiétante et fascinante à la fois se dresse à la sortie du hameau

 

1.Uyuni J2 58

 

1.Uyuni J2 62

 

 

 

Riton : « Olive, z’ai peur : c’est quoi ce truc gigantesque … ?!? »


 

Réponse : demain matin aux aurores … J

 

 

 

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2012 3 25 /07 /juillet /2012 02:49

 

Nous voici donc partis pour 3 jours de trek quasi solitaires … ! 1 américaine et 2 mexicains, tous 3 étudiants à Santiago, se joignent à notre jeep.


Une petite halte à la frontière chilienne, juste à la sortie de San Pedro (ba oui, faut pas déconner : on reste à 2'200 mètres tout de même … On va pas monter plus haut non plus, pour un poste frontière J) Là, c’est facile de dénoter les chiliens des boliviens : le physique « plus rude » des boliviens fait la différence.

 

On grippe ensuite encore quelques milliers de mètres pour arriver au poste frontière bolivien cette fois-ci, qui flirte avec les neiges éternelles (à environs 4'000 mètres pour les boliviens … pas des chochottes, eux J)  

 

1.Uyuni J1 01

 

1.Uyuni J1 04

 

1.Uyuni J1 05

 

1.Uyuni J1 06

 

 

 

 

Et après un petit déjeuner, « chaud » SVP, on embarque dans nos nouvelles jeeps : seuls les boliviens sont autorisés à travailler sur le territoire des hauts plateaux … notre escorte chilienne retourne sur ses pas

 

1.Uyuni J1 03

 

 

 

La première halte nous emmène aux lacs blanc et vert … dû au fait des remontées de produits chimiques des voisins volcans (arsenic entre autres)

 

1.Uyuni J1 08 

 1.Uyuni J1 10

1.Uyuni J1 11

1.Uyuni J1 12

1.Uyuni J1 15

1.Uyuni J1 18

1.Uyuni J1 19

1.Uyuni J1 22

 

 

 

Nous sommes à environs 4'000 mètres d’altitude et le manque d’oxygène me fait le plus grand bien : je n’entends plus Riton l’ouvrir à mauvais escient J 

 

Nous faisons ensuite une halte dans le désert dit « de Dali » - le peintre l’ayant immortalisé sur ses toiles.

 

1.Uyuni J1 25

1.Uyuni J1 26

1.Uyuni J1 27

 

 

 

Des formes étranges surgissent du sol aride et je me dis qu’une fois être sur place, autant aller leurs rendre visite … C’est là que mes 2 amis irlandais, Paul et Desmond, comprirent leur second mot en espagnol depuis 3 semaines (après Cerveza, bien sur - bière J) : notre chauffeur frappe son indexe contre sa tempe en disant : « loco »


En effet, en bon européen, je ne suis plus habitué aux distances : chez nous, il y a toujours un arbre, un virage, un immeuble, … pour couper la notion de distance. Ici, je vois ces fameuses formes et je me dis : « oh ba y’en a pour 10 petites minutes pour les rejoindre »

 

Tu parles oui : plus d’1 heure aller-retour !!!

 

Riton : « tu m’étonnes, qu’il est loco l’autre » … Effectivement : à plus de 4'000 mètres d’altitude, avec un soleil qui tape et un vent traitre car il te fait croire qu’il fait froid … ca devient une sacrée galère … surtout le retour, nez au vent !

 

Mais le jeu en vaut la chandelle

 

 

1.Uyuni J1 28

1.Uyuni J1 29

1.Uyuni J1 30

1.Uyuni J1 31

1.Uyuni J1 42

 

 

 

On dirait même que ces pétouillons ont été rongés par des termites

 

1.Uyuni J1 33

 

1.Uyuni J1 34

 

 

 

Je rejoins « rincé » la jeep et m’excuse auprès de mes convives pour l’attente (personne ne m’avait suivi) … Paul me dit : « Tiens Olive, bois un peu d’eau ». « Ah bon … comment tu sais ? ». « Heuuuu … t’es tout blanc et t’as les lèvres toutes gercées ».

 

C’est vrai que je peux me targuer d’avoir fait connaissance avec un désert à plus de 4’00 mètres pendant presque 1 heure et demie, seul … Riton : « le désert de Dali : définitivement, moi j’préfère les desserts d’Ali, du kebab de Douvaine » 

 

Apres une petite demi-heure, nous arrivons sur un spot de bains thermaux …

 

1.Uyuni J1 44

1.Uyuni J1 47

 

 

 

Mais je suis encore trop blanc pour m’y plonger … Faut aussi dire que le vent n’incite pas à la baignade.

 

On pousse encore et nous joignons le parc de geysers « soleil de demain » … où là non plus, il n’est pas question de baignade. 

 

1.Uyuni J1 51

1.Uyuni J1 53

1.Uyuni J1 48

1.Uyuni J1 49

 

 

 

 

Nous arrivons enfin à notre camp de base pour cette première nuit sur les hauts plateaux boliviens.

 

1.Uyuni J1 56

 

1.Uyuni J1 57

 

 

 

Un rapide coup d’œil sur ce village me rappelle que l’être humain peut savoir faire preuve d’une volonté extrême lorsqu’il s’agit de sa survie … Venir ici, à plus de 4'000 mètres, dans des conditions de sécheresse, de froid, … Tout ca pour échapper à quelque ennemi ou tout simplement trouver une terre « à eux » : c’est tout simplement ahurissant !

 

A quelques encablures, ce trouve la majestueuse Laguna Colorada, au rouge éclatant …

 

1.Uyuni J1 62

1.Uyuni J1 63

1.Uyuni J1 66

1.Uyuni J1 70

1.Uyuni J1 74

 

… les flamants roses ont toute fois du mal à jouer les caméléons pour se fondre dans le décor.

 

Depuis plus de 8 mois, je me trimballe mon sac de couchage que je n’ai pas touché une seule fois : Paul et Desmond me regarde l’ouvrir avec envie car ce soir, il n’y a pas de doute => le plus de couches possibles sur soi … gla-gla-gla !!!!

 

Partager cet article
Repost0
21 juillet 2012 6 21 /07 /juillet /2012 04:45

 

Nous voilà enfin arrivés là où nous voulions être : après 3-4 jours de transit, nous voici donc à San Pedro de Atacama … proche du désert éponyme le plus sec du monde ! 


Le Yvoire local abrite moins de 4'000 âmes mais est gavés d’hôtels, restaurant et de tour operateurs qui organisent des sorties dans ce paysage lunaire. 

 

Le village est typique de ce que l’on peut se représenter des bourgades sud américaines :

 

Des rues étroites et a l’abri du soleil et des regards extérieurs …

 

4.SanPedroDeAtacama 01

 

4.SanPedroDeAtacama 15

 

4.SanPedroDeAtacama 17

 

4.SanPedroDeAtacama 23

 

 

 

… Ici, la principale rue commerçante où les tours operateurs affluent …

 

 

4.SanPedroDeAtacama 21

 

 

  

… La place du village …

 

4.SanPedroDeAtacama 22

 

4.SanPedroDeAtacama 02

 

La place principale … avec vue sur le volcan, peut mieux faire quand même  J

 

 

… une église des plus typiques et des plus anciennes du Chili

 

 

4.SanPedroDeAtacama 14

 

4.SanPedroDeAtacama 10

 

4.SanPedroDeAtacama 08

 

Avec son toit en cactus, d’origine !

 

 

4.SanPedroDeAtacama 12

 

Son sol qui craquelle comme dans un film de Sergio Leon

 

 

4.SanPedroDeAtacama 13

 

Et l’épaisseur de ses murs, dantesque

 

 

 

Et dés la sortie, des paysages de dingue !

 

4.SanPedroDeAtacama 05

 

4.SanPedroDeAtacama 03

4.SanPedroDeAtacama 04

 

 

 

Les alentours sont impressionnants mais nous trouvons, avec mes amis irlandais, un plan « du feu de dieu » : LE compromis parfait entre visites-temps-argent …

 

Nous partons donc demain matin pour un trek de 3 jours en jeep qui nous mènera sur les hauts plateaux boliviens …

 


Partager cet article
Repost0
17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 21:48

 

Départ, toujours plus au nord … pour une halte d’une nuit a Copiapo.


Cette ville quasi exclusivement minière est un des symboles de la puissance économique du pays : 35% de la production de cuivre mondiale et 55% des exportations ! La zone nord du Chili ayant été grappillée à la Bolivie lors de la guerre du Pacifique (fin du 19ieme) … privant ainsi cette dernière de ressources inestimables et surtout, d’un accès à l’océan. La Bolivie pleure toujours aujourd’hui cette partie de territoire perdue …

 

C’est vraiment une ville de transit pour les voyageurs car rien a faire ici pour notre part … Elle se remémore tout de même a nos bons souvenirs car l’aventure de mineurs chiliens qui avaient passés plus de 2 mois piégés sous terres il y a presque 2 ans s’est déroulé par ici (juste au nord de la ville).

  

 

Partager cet article
Repost0