Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : The World of Riton
  • : Le voyage d'un raton-laveur sur les routes du monde .....
  • Contact

Rechercher

1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 04:45

 

Arrivée par le train à Aguas Calientes (« eaux chaudes », dans le texte) … Le village aux pieds de la plus célèbre icône d’Amérique du Sud. Le, le … ? Riton : « Moi je sais-moi je sais : Le Picachu ? La Chupa chups ? »

 

« Tu vas finir au lit sans manger, toi … »

 

Aguas Calentes, c’est un peu le Culoz ou le Bellegarde du Pérou : tellement encastré qu’il n’y a plus de soleil direct dés 15h !

 

La place du village ! (« une référence à la 8 Mont blanc, Riton, et je te jure que ca va vraiment mal finir … »)

 

 

3.MachuPichu 93

 

3.MachuPichu 94

 

 

 

Le village enjambe le Rio Urubamba qui serpente entre les pics des alentours

 

3.MachuPichu 90

 

3.MachuPichu 91

 

3.MachuPichu 88

 

 

 

 

En ce dimanche 29 août, toute ma famille fête les 90 ans de ma grand-mère française à Douvaine … De mon coté, je fête aussi exactement mes 9 mois de route avec une des 7 nouvelles merveilles du monde : les ruines du Machu Picchu.

 

Riton : « A chacun ses ruines, en sommes … »

 

« Oulala … Je tiens à préciser que je ne cautionne absolument pas ces propos ! Je t’embrase fort, mémé  … Quant à toi, mon pauvre ami ………… »

 

 

 

US$ 54 pour les étrangers … a-bu-sé ! A titre de comparaison, le droit d’entrée pour les temples d’Angkor était de US$ 40 … valable 3 jours et pour un nombre élevé de sites. Le gouvernement se gave vraiment … Bref.

 

Je prends un des premiers bus matinaux pour monter sur le site (faut pas déconner : vais pas me taper presque 6kms d’une âpre montée au petit déjeuner). Et encore 9 dollars !

 

J’ai choisi la « formule offensive » avec droit d’accès au Mont Machu Picchu, celui qui donne son nom à la citée. Vu le nombre de personnes déjà présentes sur le site et compte tenu qu’il fait encore frais, je décide de me le faire tout de suite.  

 

Décalage horaire oblige (7 heures avec la France), au moment où ma famille et ma mémé passent à table, j’attaque donc l’ascension du mont Machu Picchu. On passe de 2'400 mètres (altitude de la citée) à plus de 3'100 : 700 mètres qui font mal aux jambes et qui trempent la culotte de Rion !

 

Ce qu’il y a de bien à cette heure-ci, c’est que tout le monde tire dans le même sens : les « Scheisse », « Puta madre » ou encore « Fait chier » fusent un peu partout tout au long du chemin. Une allemande me demande : « C’est encore loin ? ». « Ba tout comme toi, ma grande : aucune idée. Viel Spass ». La brume matinale nous empêchant de voir le sommet tant convoité … Et ce n’est pas plus mal, en fait.

 

Arrivée au sommet …

 

3.MachuPichu 10

 

3.MachuPichu 13

 

3.MachuPichu 16

 

 

 

… encore un peu brumeux, ma foi.

 

Peu à peu, le soleil fait le ménage et chasse les minons qui capitonnaient la vallée … Et le voila enfin !  

 

Vue imprenable sur le MACHU PICCHU ……

 

3.MachuPichu 46

 

3.MachuPichu 41

 

3.MachuPichu 35

 

3.MachuPichu 39

 

3.MachuPichu 27

 

3.MachuPichu 26

 

 

 

(Re)découvert seulement en 1911, les conquistadores sont passés à coté pendant des siècles. Riton : « Tu m’étonnes … t’as vu où il est perché ! Même en levant le nez depuis la vallée, comment peut-on soupçonner son existence ? »

 

Le panorama est à couper le souffle. Les versants voisins semblent aussi tranchants que des lames de rasoir

 

3.MachuPichu 32

 

3.MachuPichu 78

 

3.MachuPichu 45

 

 

L’heure du café sonne en France : après 1 bonne heure 30 tout au top, il est temps pour moi de redescendre « sur terre » et de replonger dans la foule.

 

Suis dans le sens de la descente et moi-même j’ai pas mal chaud. Je croise des personnes qui sont en pleine ascension à passé 11 heures ! Avec un soleil au zénith, je ne vous raconte pas les dégâts : un groupe de 7-8 jeunes recherchent désespérément de l’air et de l’ombre (ils sont quasiment cul-nu tellement ils ont enlevé leurs vêtements), ca sent le pâté au sein d’un couple (Madame n’étant plus d’humeur à saluer son prochain, le regard plein de reproches pour son mari quelques mètres devant), … Plus je descends, plus je ment : « Oh à partir de là, aussi bien ta-c-ti-quement que te-chni-quement, je dirais un bon ¼ d’heure-20 minutes … »

 

Atterrissage violent ! Alors que nous n’étions qu’une vingtaine en même temps au sommet du mont, ce sont des hordes de touristes assoiffés de culture qui arpentent les ruines … suivant aveuglement leur guide, telles des fourmis s’agglutinant autour de leur reine L

 

L’accès est limité à 2'500 visiteurs par jour. Toutefois, l’UNESCO préconisait dans un rapport un maximum de 500 visiteurs par jours. Au-delà, d’irrémédiables ravages pourraient à terme menacer le site ... Prenons une moyenne de 2'000 par jours, 365 jours par an … ca fait presque 40 millions de dollars de recettes tout de même ! Un cout d’exploitation de l’ordre de quelques millions (entretiens, personnel, sécurité, promotion, …), ca laisse une belle marge …

 

Ancrée ici depuis le 15ieme siècle - alors qu’en Europe ce gros cochon de Gutenberg réussissait pour la première fois à ne pas se mettre plein d’encre sur les mains - la citée sacrée s’étend sur plus de 32 hectares (zone agricole comprise). 

 

3.MachuPichu 64

 

3.MachuPichu 81

 

 

 

Je retrouve ici avec délice les cultures en terrasse qui avaient terrassé la carte mémoire de mon appareil photos aux Philippines 

 

3.MachuPichu 62

 

3.MachuPichu 63

 

3.MachuPichu 67

 

 

 

Plus de 170 bâtiments ornent le site … aussi bien religieux que protocolaires (à priori, aucun n’est militaire)

 

3.MachuPichu 66

 

3.MachuPichu 68

 

3.MachuPichu 69

 

3.MachuPichu 75

 

3.MachuPichu 76

 

3.MachuPichu 82

 

3.MachuPichu 83

 

 

 

 

On est vraiment dans ce que l’on appelle : « l’industrie touristique » … Production de masse même, en flux tendu … Pas étonnant que la Machu Picchu ait été élue l’une des 7 nouvelles merveilles du monde (vote d’internautes en 2007). Vous voteriez quoi vous aujourd’hui si on vous demandait votre avis ? Ba forcement, un site que vous avez déjà vu … Donc les 7 nouvelles merveilles du monde sont en fait les 7 les plus visitées. CQFD. Plus d’infos sur les 6 autres : cliquez sur ce lien.

 

 

Riton : « Certes on ne voit pas très bien mais ce matin, nous étions exactement tout en haut du mont Machu Picchu … qui tutoie les nuages sur cette photo. oui Madame ... »

 

3.MachuPichu 73

 

 

 

Même si nous avons « la tête dans les nuages », je garde « les pieds sur terres » et j’en reviens toujours à Mon sujet marronnier, Mon serpent de mer, … Le sujet qui m’interpelle systématiquement quand je visite de tels sites : « Mais vinzou comment faisaient-ils pour leur eau potable ?!? ». Aujourd’hui, nous n’avons qu’à tourner le robinet ou pour moi depuis 9 mois, déranger la roupillante tenancière d’une superette pour obtenir le précieux sésame, mais eux ? Faut pas me dire que la Lyonnaise tirait déjà des canalisations jusqu’ici … ou qu’un chauffeur bedonnant promenait sur ces cimes sa semi-remorque d’Evian 2 fois par semaine … !?!    

 

L’optimisation de la récupération des eaux de pluie me laisse pantois : récolteurs, canalisations sous-terraine, réservoirs, évacuation des eaux usées … Cela me fait dire que décidément, cette fripouille d’être humain est capable de merveilles pour s’adapter à son environnement. Il a su le faire hier, il le fait aujourd’hui, donc il réussira bien à le faire demain … même avec 10 milliards de personnes sur cette terre.  

 

Riton : « De toutes façons Olive, t’es un indécrottable optimiste des qu’on parle du genre humain, alors … »

 

 

Même si je suis un expert pour « rentrer dans ma bulle », j’en ai un peu marre après 2 heures de bousculades, marchages sur les pieds et autres « vas-y que j’te pousse pour prendre la photo du siècle » … Il est temps pour moi de redescendre via la piste que je n’ai pas empruntée ce matin … Et heureusement, d’ailleurs : elle finit de me défoncer les jambes ! Mais quel bonheur d’arpenter ce flanc sacré seul … alors qu’une queue de plus de 100 mètres attend le bus en haut !  

 

Un dernier joli panorama sur des terrasses plus basses …

 

3.MachuPichu 86

 

3.MachuPichu 84

 

 

… et je rejoins le musée et le jardin botanique tout en bas. Mais concernant le jardin botanique, pas d’histoire inénarrable à raconter. Riton : « Z’êtes marrants vous : je vous mets au défi de vous souvenir du nom des fleurs/arbres à la sortie d’un tel jardin. Y’en a tellement … et les noms sont tous à coucher dehors, alors … »

 

 

 

Il est lundi et ici aussi, Clo-clo ne le passera pas au soleil : il pleut L. J’ai les jambes en compotes (le devant des cuisses et l’arrière des mollets en feu : la descente est des fois plus rude que la montée). Je croise Desmond et Paul qui ont eu la malchance de choisir ce jour pour leur visite du Machu Picchu (sont trempés, les gaillards).

 

Mais qu’importe … Comment pourrions-nous « mouiller » nos visages encore plus alors que nous sommes tout simplement aux pieds d’une des plus fascinantes réalisations de l’humanité ?   

 

Riton : « Souffle sur les nuages superflus de ta vie et tu verras l’essentiel … »

 

Je ne sais pas ce que vous en pensez … mais moi, je le préfère en fin d’article, le Riton … J

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

marie-eve 03/08/2012 22:08


 « Souffle sur
les nuages superflus de ta vie et tu verras l’essentiel … »J' adhere à 200%.......merci encore
pour ce beau voyage et ces superbes paysages

Riton's Dad 04/08/2012 00:45



Et ce n’est pas fini …. !