Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : The World of Riton
  • : Le voyage d'un raton-laveur sur les routes du monde .....
  • Contact

Rechercher

29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 07:34

 

 

Riton, droit dans ses bottes : « Ba voila, on n’est jamais mieux servi que par soi-même »

 

C’est vrai, il a fallu revenir « en France » enfin pour trouver une bonne école et … qui veuille bien de moi J. Après quelques tentatives avortées sur la Golden Coast australienne, c’est vrai que pour finir, c’est quand même mieux de le « faire en français » pour la première fois.

 

Voici ce que m’a scotché il y a environ 20 ans, lorsque j’ai vu les premières années images à la télé alors que je n’étais qu’ado et que je m’écriais : « c’est complètement dingue !!! Je veux faire ca un jour … ! ». Il s’agit du Kite … Riton : « Moi je sais ! Le Kite-et-kate ? Le Kite-ou double ? Le Kite-à-monter-soi-même ? »   

 

« Nannnnnn …. Le Kitesurf ! »

 

 

Kite 20

 

 

 

Grace à des conditions idéales (vent régulier, eau relativement chaude toute l’année, immense lagon peu profond et protégé des vagues), la Nouvelle Calédonie est très réputée pour ce sport extrême : ce n’est pas pour rien que des étapes de coupe du monde se déroulent ici … Forcement, ca force le respect.

 

Riton : « T’as quand même mis presque 20 ans avant de te décider … ». « Que veux-tu, les Balances du deuxième décan sont toujours longues à faire leurs choix J »  

 

 

Kite 13

 

 

 

Mon instructeur du jour sera Guillaume, un alsacien (normal, pour un sport aquatique !), qui ressemble comme 2 gouttes d’eau au Guillaume que j’ai connu lors de mes études à Lyon … sans toutefois que ce soit lui (ca aurait été drôle de le recroiser ici car je n’ai absolument aucune nouvelle de lui depuis). On commence par s’installer sur la plage de l’ilot Maitre (20 minutes de zodiac de Nouméa) où d’autres groupes sont déjà là

 

 

Kite 02

 

 

 

Guillaume : « Alors, on va commencer par les consignes de sécurité qui sont très-très importantes dans ce sport »

 

 

CRAAAAAAAAC …

 

 

 

Guillaume : « Ba voila …. Tu viens de voir exactement ce qu’il ne faut pas faire ». Un élève d’un autre groupe vient de se faire trainer violement sur 10 mètres sur la plage, face contre terre, avant que sa voile ne vienne lamentablement se fracasser dans sur les arbres voisins. 

Riton : « Heuuuu … tu peux les répéter une nouvelle fois, les consignes de sécurité … ? »

 

Apres la préparation du matériel (gonflage de la voile, connexion du harnais, …), je me voyais déjà répéter les gammes du débutant sur la plage mais non : on va directement dans l’eau ! Le lagon de l’ilot Maitre a ca de magique : il offre une surface gigantesque où l’on a pieds (en fonction de la marée, l’eau arrive plus ou moins au niveau de la taille).

 

Ilot Maitre


Sans connaitre les dimensions exactes, voici une photo - repiquée sur le net -  de cet ilot : la partie réservée au Kite est de l’autre coté des bungalows

 

Et c’est partie pour l’apprentissage du maniement de la voile … Exercices debout dans l’eau en veux-tu en voila, que je réussi pas trop mal. Les mêmes exercices, mais cette fois-ci en mouvement : se laisser trainer allongé dans l’eau et maitriser les va-et-vient de la voile … Je vois où mon instructeur veut m’emmener : voir comment un novice de la voile appréhende le pilotage, les procédures d’urgence, le redémarrage lorsque la voile tombe dans l’eau et surtout … la puissance du truc ! Alors que je n’ai que la plus petite des voiles existantes (« seulement » 4 mètres carrés), je tutoie la puissance du vent et comprends rapidement pourquoi il y a tant d’accidents dans cette discipline : en un ¼ de seconde, tu peux décoller littéralement sur plus de 10 mètres et comme une voile coute dans les 3'000 euros, certains hésitent un peu trop longtemps avant de l’abandonner définitivement aux vents en cas de pépin … Résultat : l’attelage entier peut rapidement finir dans les arbres …

 

Kite 04

 

 

 

Le big-boss de l’école m’avait dit la semaine dernière lorsque j’ai booké mon cours : « Faut pas rêver, seul 1 débutant sur 4 touche la planche le 1er jour … Il faut d’abord maitriser la voile. » … Riton : « Et ils sont où les 3 autres peintres ?!? Car nous, on est clairement le 1 » 

 

Ahahahah … Riton fanfaronne, mais c’est clair que je suis content de faire partie de la caste.

 

 - " Que veux-tu mon gars : je transforme en or tout ce que je touche … c’est comme ca : c’est le drame de ma vie, je suis une star "

 - Riton : " Ah ouais ? Tu transformes tout ce que tu touches en or … tu veux dire comme lors de tes études lyonnaises à l’INSA ? J "

 - " Minerve celui-là quand il a raison … j’ai envie de lui tordre le coup " 

 

 

J’ai donc le droit de toucher la planche lors de la dernière ½ heure du cours et de m’essayer au water start … Sans grand succès !

Riton : « Ba ouais, bonhomme … faut pas rêver, la dernière fois que tu es monté sur des skis, ca devait être en 2002 ou en 2003 et le surf, n’en parlons pas : tu ne vas pas nous caser 2 miracles dans la même journée quand même ».

Effectivement, en plus d’être novice en voile, je le suis également « en glisse » : la belle histoire se termine ici … En même temps, je cherche à « faire pour faire » et pas à « faire pour réussir » => le fait d’avoir sorti 1 fois les fesses de l’eau pendant 127 millièmes de seconde me rempli de bonheur, tout autant que le fait d’avoir « manger le récif » et manquer 3-4 fois de boire la tasse plus que de raison … J.

 

 

Ce cours aura vraiment été insolent, une vraie pub télé où « tout le monde il est beau », tellement toutes les conditions étaient réunies : grand soleil, vent fort mais constant, « avoir pieds » sur des kilomètres carrés pour ne pas galérer, instructeur disponible (seulement 4 élèves, tous reliés à lui par talkie-walkie), … Je ne souhaite à personne de revivre la même chose que moi aujourd’hui car vous vous feriez vous aussi piéger : tomber raide dingue amoureux !!! Comme si vous croisiez une belle italienne du sud, en sommes …

 

Riton : « Ouais … ton truc, bof : un cerf-volant et un skateboard sans roue, en sommes … »

 

« La prochaine fois, fait moi penser de :

  1. Prévoir 6 mois en Nouvelle Calédonie pour apprendre définitivement le Kite et de

  2. Te laisser à la maison ……… grrrrr !

   

 

Nous sommes en période de vacances scolaires et en week-end => il n’y a plus de place pour moi pour reprendre un second cours en ce samedi L. Je me promène donc sur les baies de Nouméa … sans oublier de passer sur la plage où les kiteux et kiteuses confirmés prennent du bon temps (histoire de me faire du mal J).   

 

Kite 15

 

Kite 19

 

Kite 21

 

Kite 26

 


 

 

Une dernière soirée avec mes amis Christelle et Nico et il va être temps de mettre les voiles … (snif L)


Riton : « Ba moi, je quitte la Nouvelle Calédonie sur une autre terrible frustration : je ne saurai jamais qui de Christelle ou Nico aura pris le dernier Magnum Double Chocolat du paquet … L : faut que je revienne 6 mois ici pour éclaircir la question »

 

Effectivement, les 2 semaines prévues ici arrivent déjà à terme et il nous faut quitter cette 1ere étape francophone de ce périple pour de nouvelles aventures. 

 

 

 

Merci la Nouvelle Calédonie, POM (Pays d’Outre Mer) trop méconnu de la lointaine métropole et qui mériterait un peu plus d’attention de ceux qui regardent de temps en temps au-delà des œillères des frontières européennes.     

 

PS : Et encore un tout-tout grand merci à mes amis du Mont Dore qu’on devrait rebaptiser « Mont d’Or » tellement leur accueil, leur gentillesse et leur disponibilité ont permis à Riton de se sentir bien ici …

 

 


Partager cet article
Repost0

commentaires

C

tu m impressionnes!! c est la classe
Répondre
R






G

Bon, je crois que j'aurai pas trop de mal a te convaincre de venir essayer à Langebaan, LE spot de kite surf sur la cote atlantique sudaf. C'est la ou j'ai debuté en planche a voile dans du vent
très tranquille, mais la veille y'avait un vent énorme, des planches et des kites dans tous les sens, et on a vu pas mal de bonds de 10 m de haut !
Répondre
R


10 mètres de haut ! Effectivement, ca commence à envoyer du lourd là …