Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : The World of Riton
  • : Le voyage d'un raton-laveur sur les routes du monde .....
  • Contact

Rechercher

28 juillet 2012 6 28 /07 /juillet /2012 03:51

 

Dernière escale en Bolivie, à quelques heures de la capitale, nous arrivons à l’unique, la véritable, l’authentique … la ville de Copacabana !

 

Nichée au sud du lac Titicaca (« Riton, une blague pourrie sur le nom du lac et je te vire définitivement ! »), c’est LA ville originelle, celle dont le nom a été repris par nos amis brésiliens pour baptiser la mythique plage de Rio.

 

Unique station balnéaire de la Bolivie, elle draine autant de locaux que de voyageurs sur les routes (dernière ou première escale après/avant le Pérou).

 

Un petit bateau pour traverser un bout du lac (et accessoirement pour rester sur territoire bolivien) …

 

4.Copacabana 01

 

4.Copacabana 02

 

 

... et nous voici donc arrivés. La ville est surplombée par 2 magnifiques collines qui offrent aux chalands une vue imprenable sur la baie, le lac Titicaca et les bâtisses

 

 

4.Copacabana 06

 

4.Copacabana 05

 

4.Copacabana 10

 

4.Copacabana 11 

 

 

La passion du Christ est immortalisée par de nombreuses stèles  

 

 

4.Copacabana 27

 

4.Copacabana 28

 

4.Copacabana 12

 

4.Copacabana 23

 

4.Copacabana 24

 

 

 

Des hôtels à la fois originaux et farfelus poussent ici, afin d’accueillir les passants de plus en plus nombreux 

 

4.Copacabana 34

 

 

Et c’est vrai que ca n’arrête pas de défiler ! Bus et bateaux dégueulent un flot incessant de touristes sur cette petite ville … Les boutiques de souvenirs et de change jouent des coudes avec les hôtels, agences de voyage et autres restaurants pour se faire une place au soleil.

 

Comme souvent, l’église ouvre ses bras aux croyants avec une entrée latérale 

 

4.Copacabana 36

 

4.Copacabana 39

 

4.Copacabana 40

 

 

 

Mais les photos « à l’intérieure » sont interdites … Et Riton ne se la joue pas japonais : il respecte, lui … 

 

 

Bye-bye la Bolivie, merci pour tout et surtout pour tes grands espaces … Je sais que cela a été trop rapide mais je promets d’être plus « imprégné » chez ton voisin … le Pérou. Le Chili avait vu de nombreuses nationalités mais là, j’ai l’impression qu’il n’y avait que des allemands et des français …

 

Riton : « Normal … les allemands sont venus rendre visite à leurs grands parents immigrés ici au printemps 45 et les français, ils sont tous de l’éducation nationale, alors ca veut dire qu’ils ont du temps … »

« Poulala … toi tu ne vas pas te faire que des amis par ici … »

 

J 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires