Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : The World of Riton
  • : Le voyage d'un raton-laveur sur les routes du monde .....
  • Contact

Rechercher

6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 14:59
 
Avec plus de six heures sur une route dont la société Vinci n’assumerait certainement pas la paternité, le trajet en bus entre Luang Prabang et Vang Vieng est certes tortueux et pénible mais que de pépites pétillantes plébiscitées par mes pupilles ….. ! Me souviens que le Laos a des ressources en termes de nature et paysages qui font du Tourisme Vert la seconde ressource de devises du pays depuis quelques années déjà : les touristes viennent ici pour ca et ne veulent surtout pas que cela change …… Les mentalités locales commencent à en prendre conscience …. tout doucement. Des versants entiers sont toutefois encore surexploités et pelés comme des oranges amères ….. gout qui traine encore au font de ma gorge …..
 
Vang Vieng, donc ….. la fameuse. Pour ceux qui ont vu le reportage de Zone Interdite sur M6 l’été dernier, pas de surprise. Pour les autres : nouveau haut lieu de la débauche postindustrielle, passage obligé des routards sud-asiatiques et rite initiatique impératif (le tubing). Mais autant vous prévenir tout de suite, comme d’hab avec les reportages M6 : sur-joués !
   
La ville n’a rien de spécial en elle : 2 rues principales parallèles, quelques temples et une multitude de bars qui s’enchainent avec agences de voyages organisant des tours ici et là et des guest-houses proposant un toit aux touristes …… Non, le secret est ailleurs, autour de la ville …..
 
Les falaises de calcaires sont ciselées par les pluies diluviennes qui, pendant presque 6 mois par an, « abattent le bras d’une terrible colère, d’une vengeance furieuse et effrayante sur ces hordes impies qui pourchassent et réduisent à néant les brebis de Dieu » … Ces montagnes seraient habitées par des esprits pas toujours bienveillants. (Riton : « 1 point de bonus supplémentaire pour celui ou celle qui trouvera la référence J »)
 
3.VangVieng 02
 
Vue de ma chambre … oui je sais, peux mieux faire …. J
 
3.VangVieng 27
 
 3.VangVieng 35
 3.VangVieng 44
 
  
 
Les scooters sont les plus fidèles VRP des routes locales défoncées : ils subissent tous les jours les conséquences de ces méandres chaotiques et même les carlingues des nouveaux modèles trahissent une usure prématurée après seulement quelques centaines de kilomètres. Les miens (« les », car j’en lessiverai 2 dans la même journée !) n’échappent pas à la règle : le 1er aura des pb électriques, suite aux vibrations incessantes, et ne voudra plus s’éteindre (pratique pour s’arrêter ici ou là …), le 2nd n’aura pas de ralenti ni de frein arrière …. Riton : « heuuuu …. on fait comment là, en pleine descente et en roue libre, puisqu’on a calé ? ». « Ba on se converti illico au Bouddhisme et on prie pour que la poule et la petite fille de 2 ans se tirent vite fait du milieu de la route … !!! ». Dans tous les villages du coin, il y a 2 monuments incontournables où tous les gens se retrouvent et se rassemblent : 1. le temple et 2. l’atelier de mécanique …
« Le Dakar ? Des fiottes, oui …. !!! ». « Du calme, Riton ….. du calme : avec cette chaleur, tu décabanes un peu trop vite, il me semble. »
 
 
Il y a aussi de nombreuses grottes à visiter …… sinueuses, étroites, humides et tièdes ….
3.VangVieng 14
 
 3.VangVieng 09
 
 
3.VangVieng 08 
  
…. à se croire plongés 20'000 lieus sous les mers …..
3.VangVieng 15
 
 3.VangVieng 20
 
3.VangVieng 22 
    
 
….. avec ses habitants scrutant le moindre de nos gestes dans un silence et un noir des plus absolus
3.VangVieng 16 
 
Au bout de la grotte, l’une des 2 guides qui m’accompagnent me dit : 
-          « Tu peux nager pendant une minutes ou deux sur la droite, là, avec l’aide de la bouée …. Faut juste un peu baisser la tête mais il y a un joli coin à voir … »
 
3.VangVieng 06
 
 
-          « Heuuuuuu …. Et tu ne viens pas avec moi ? »
-          « Ah non, je ne suis pas habillée pour. Mais vas-y, on t’attend »
-          (merci pour l’argument). « Ba moi non plus, en fait, je n’ai pas mon maillot de bain : une prochaine fois, peut-être …. »
 
Elle est marteau, elle … !!!! A plus de 150 mètres de l’entrée de la grotte, avec 400 mètres de roches sur nos têtes, vouloir m’envoyer seul sur un bout de chambre à air, au travers de ce boyau encastré, où l’eau, l’air et le plafond irrégulier semblent ne faire plus qu’un au fur et à mesure que l’on avance lentement et péniblement. Me contorsionner pendant d’interminables minutes le long de ce cercueil trop étroit, en croisant je ne sais quel rat fuyant le lieu que je souhaite rejoindre, alors que mon esprit s’enfoncerait dans une profonde paranoïa en cherchant à savoir si je touche bientôt au but ou si je n’ai pas emprunté par erreur la veinule de droite « qu’il ne faut surtout pas prendre ». Pour, peut-être, réussir enfin à m’extirper et atteindre un cul-de-sac d’à peine 3 mètres cubes, où se côtoieraient les ténèbres les plus profondes et le silence le plus inquiétant ….. et où à coup sûr, après avoir toussoté, suffoqué et asphyxié, ma lampe de poche aurait agonisé immanquablement au plus mauvais des moments ... m’abandonnant seul, avec je ne sais quelle araignée albinos géante ou serpent aveugle se tortillant ca et là ……
« Riton ? Un avis éclairé pour une fois …. ? ….. Ba il est où celui-là ? ». Déjà fait ½ tour ……
 
 
Sinon, la proprio de ma guest-house m’a à la bonne : pour une fois que dans son établissement « 1ers prix » elle n’a pas un zouzou qui rentre bourré tous les soirs, elle tient à le bichonner : et vas-y que je te paye un second petit déj avec elle et son employée, et vas-y par ici la ristourne sur le prix de la chambre déjà bien bas, … Une vraie mère poule : à chaque foi que je la croise - et que je lui paye ma nuit prochaine, bien sûr - elle me refile une friandise ou quelque chose à boire …
A l’heure de l’apéro, on fait les zouzous devant la webcam avec les petits du resto d’à coté ….
3.VangVieng 68
 
 
 
Voila, je crois1) que tout est dit sur Vang Vieng ….. what’s next ? Ah si : j’ai beau être à moitié français, quand 2 coqs de basse-cours voisines se tirent la bourre « à qui est le plus beau » dès 4 heures 30 du matin sous mes fenêtres, j’ai soudain des envies d’un bon KFC, tout d’un coup !
 
 
Riton : « arrête de faire languir Cheval, Jno et le Baron ……  ils n’attendent que ca ! Vas-y : disi ce qu’il se passe ici ! ».  
Bon ok …… Alors on est allé faire un petit tour sur le spot de tubing, où des établissements respectables et de tout premier ordre s’enchainent le long de la rivière. L’ambiance est bon-enfant, on barbotte ici et là, au gré du courant et au doux son de l’accordéon qui rythme ces après-midis bucoliques.
3.VangVieng 50
 
 3.VangVieng 54
 
Le maitre nageur veille à tout ce petit monde, quand même …..
 
Un petit terrain de volley pour un peu de sport … c’est ca qui veulent les d’jeunes aujourd’hui
3.VangVieng 58
  Je laisse les esprits les plus tortueux deviner comment se déroule un match féminin sur ce genre de terrain …
 
Et quelques jeux aquatiques, « pour faire rigoler le touriste alors hein ! » (Copyright : Georges Van Bruggel, des Editions du Plat Pays)
 

 
 
 

 
 
    
 
Voila, rien de bien méchant en tous cas … Bien que l’expression préférée de McBugne, « boire des bidons », prenne tout son sens ici …. Pour tout dire, j’ai plus été « embêté » par des revendeurs de substances illicites à Luang Prabang qu’à Vang Vieng ! => Le monde (de Riton) à l’envers, en somme ….
 
Riton : « Et comment t’es rentré l’autre soir, à 4 pattes après avoir couru après 2 italiennes complètement beurrées  ….. t’en parles pas de ca ? ».
« Mais tu vas te taire, oui ! Y’a la maman qui lit ces lignes …… Pis comme je dis toujours : « tout ce qui se passe à Vang Vieng, reste à Phuket » … non mais ! ….. Hey, mais nous ne sommes pas sur une ligne sécurisée !?! Heuuuu : je ne vous connais pas, jeune raton-laveur …. Je ne vois pas du tout de quoi vous voulez parler …. Il s’agit d’une erreur, vous vous trompez de personne ….. Au revoir …. Heu non : « adieu » ….. tuuut … tuuut … tuuut …. ». 
J
 
1)       : spéciale dédicace à la maman …. J. Ba oui : à chaque fois que je conjugue mal ce verbe, j’ai droit à un mail de récriminations ….. Que voulez-vous : jamais été bon en ortho, moi …..
 
 
Partager cet article
Repost0

commentaires

A

moi je sais ! c'est heu heu ... Pulp Fiction !
Répondre
R


T’es largement en tête au classement, avec 3 points ! (le coup du bus « solaire » en valait 2  )