Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : The World of Riton
  • : Le voyage d'un raton-laveur sur les routes du monde .....
  • Contact

Rechercher

19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 16:01
 
C’est reparti pour une campagne de minibus où le pauvre malheureux derrière moi n’a pas de chance : mon fauteuil est cassé et bloqué en position « allongée » : va être long pour lui, ces 4 heures de route … « Mais pas de pb : j’ai vu pire en Inde », me rétorque le papy qui a l’air d’en avoir vécu des vertes et des pas mûres. 
Le Mékong s’élargi ici en un immense estuaire, les « 4'000 iles » sont la dernière ou la première étape « obligée » des routards au Laos, à seulement quelques kilomètres de la frontière Cambodgienne. Il y a donc passablement de monde à l’embarcadère et les bateaux-navettes tendent un cordon presque continu entre le continent et les 3 principales iles (Don Khong, Don Det et Don Khon) … telles de milliers de porteuses le feraient entre leur garde-manger et la fourmilière.
7.4'000 iles 02
 
 
 
J’ai choisi l’ile de Don Khon, surtout parce que c’est la plus calme des 3 : Don Khong étant la plus grande et Don Det la plus agitée, sorte de réplique miniature de Vang Vieng le soir venu … Mais Don Det est juste en face de moi et un pont relie ces 2 iles.
7.4'000 iles 04
 
Ici, vue sur Don Det depuis « mon » ile
 
 
Sur les iles, on est plutôt « eco-friendly » => ce sera vélo et non pas moto … Les pistes sont excellentes pour flâner même si de temps en temps, la sonnette se manifeste toute seule tellement les pierres secouent le cadran du vélo.    
Sur la partie Est, je découvre les reste de fortifications que les français avaient érigées en leurs temps, juste à coté de pièges à poissons plus contemporains
7.4'000 iles 05
 
 7.4'000 iles 08
 
En saison humide, et donc avec un niveau bien plus haut que celui-ci, l’eau s’engouffre sur ces plateformes et les poissons viennent s’empaler sur des bambous taillés en pieux en positionnés en contre-courant.
 
 Il est midi et même les buffles se protègent des morsures du Grand Brûlant
7.4'000 iles 11
 
 7.4'000 iles 10
 
 
Le sud de l’ile est le repère de dauphins, mais nous n’en croiserons pas … bien évidemment.
7.4'000 iles 13
 
 
 7.4'000 iles 15
 
 7.4'000 iles 16
 
  
Plus loin, les cotes se déchirent et laisse apparaitre l’impressionnante baisse de niveau durant la saison sèche … pourtant dans une partie du fleuve qui est 10 fois plus large que le reste du Mékong !
7.4'000 iles 21 
 7.4'000 iles 23
 
 7.4'000 iles 24
 
 7.4'000 iles 25
 
Ces autres pièges à poissons sont situés à plus de 5 mètres au dessus du niveau actuel de l’eau !
 
D’impressionnants rapides/chutes me donnent soudain des envies furieuses de rafting
7.4'000 iles 39
 
 7.4'000 iles 40
 
 7.4'000 iles 45
 
 7.4'000 iles 47
 
 7.4'000 iles 53
 
 
 
L’eau arrive de partout depuis la mangrove, dans un fracas improbable …
7.4'000 iles 62
 
 7.4'000 iles 66
 
 

 
 
 
… qui n’empêche toutefois pas quelques pécheurs de tenter leur chance
7.4'000 iles 52
 
 7.4'000 iles 57
 
 7.4'000 iles 60
 
 

 
 
 
 
 
 
Le pont entre les 2 iles est un vrai racket organisé : EUR 2 pour l’aller-retour !
7.4'000 iles 73
 
 
Mais pas le choix si on veut rejoindre Don Det. L’ile est un peu plus grande mais ne possèdent toutefois que 2 « routes » principales. Ci-après, et sans blague, voici l’une d’entre elle :
7.4'000 iles 70
 
 7.4'000 iles 71
 
Riton : « Pas facile de trouver une station service pour faire les niveaux dans le coin J »
 
 
On se fera le coucher de soleil « le plus cher » de notre voyage : sur le pont
7.4'000 iles 79 
 7.4'000 iles 78
 
 7.4'000 iles 75
 
 
 
  
Il est bientôt temps de dire au revoir au Laos, après presque 4 semaines, avant d’embrasser une nouvelle destination.
 
 
Partager cet article
Repost0

commentaires