Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : The World of Riton
  • : Le voyage d'un raton-laveur sur les routes du monde .....
  • Contact

Rechercher

10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 16:01
 
Houuuuu la bonne idée du bus de nous poser en plein centre ville, juste à coté du quartier des guest-house : un trajet en taxi de gagné … J. Après avoir fait tout le trajet assis aux cotés du chauffeur (j’avais laissé ma place à un couple), ca s’annonce bien …
Une chambre trouvée au bout d’un dédalle de rues aussi étroites qu’un vagin de puc… (Riton : « stooop ! Tu t’emballes là, Olive … ». « Heu oui, c’est vrai … sorry ») …
1.Saigon 17
 
 
… et on peut enfin prendre du peu bon temps dans cette ville quasi aussi grande que BKK (9 millions d’habitants !), Guillaume ne nous rejoignant que dans quelques jours.
 
Lessive, lecture, et tout plein de choses pas très intéressantes à raconter jusqu’à l’arrivée du savoyard …
1.Saigon 02
   
Riton est tout content de retrouver le cousin
 
 
On passe par le musée de la guerre, que l’on pourrait surnommer « le musée des atrocités américaines » … tellement les présentations sont orientées « vainqueurs». Riton : « c’est normal … quand tu gagnes, c’est toi le héros et les autres, les méchants. Pis l’histoire retient bien ce quelle veut : les livres scolaires français ne s’étendent pas trop sur les événements de 45 lors de l’armistice (exécutions sommaires de collaborateurs par des gens ayant retourné leur veste quelques semaines plus tôt, tonte d’innocentes, …) ».
Un hélicoptère style Rambo, que l’on retrouve dans presque tous les films de guerre de l’époque, trône à l’entrée de même que des avions de chasse et autres tanks abandonnés par les GI’s lors de leur débâcle.
Des photos, plus abominables les unes que les autres, présentent les malformations physiques que les produits toxiques, déversés en quantité par les bombes US, continuent d’infliger aux générations actuelles. Riton : « quantités-quantités … faut pas pousser : seulement 172 grammes de dioxine ont été balancés en tout et pour tout par des bombes américaines (c’est marqué sur la pancarte, là). Pas de quoi fouetter un chat … ». « La pancarte indique aussi qu’un gramme de dioxine est suffisant pour tuer 100'000 personnes … ca fait potentiellement plus de 17 millions de personnes qui auraient pu être/ont été contaminées ».
 
Une fois de plus, il ne faut pas oublier une chose : la guerre n’est pas une affaire propre … de tous les cotés.
 
 
Visite du palais de la Réunification, renommé ainsi lors de la prise de Saigon par les Viêt-Cong en 1975
1.Saigon 05
 
 1.Saigon 04
  
Il fait assez bloc des années 60, date de sa reconstruction après les bombardements de la guerre nord-sud
 
On visionne une vidéo de présentation historique dans laquelle les commentaires sont visiblement eux aussi très orientés (« … palais accueillant jadis le régime fantoche de Diem, à la solde de l’impérialisme rampant américain … »)
Les sous-sols renferment les salles de communication ultrasecrètes et visiblement à la pointe de la technologie … de l’époque.
 
 
Saigon, officiellement Ho Chi Min Ville (mais c’est plus rapide de la nommer par son ancien nom), est une jolie mégalopole monstrueuse de l’Asie du sud-est. Comme indiqué au début de l’article, il y a ici 9 millions d’habitants et … 5 millions de scooter !!! C’est l’anarchie à tous les coins de rue et tout le monde conduit n’importe comment : klaxon en tout genre, dépassements à droite-à gauche, piétons en danger permanent même sur les trottoirs … Pour traverser une rue, ne comptez même pas sur les feux : les uns passent encore au rouge alors que les autres anticipent le verts => faut valser au milieu de la route, tel un matador évitant les cornes de milliers de taurillons énervés.
 

 
 
 
 
Il est vraiment temps de quitter cette ville …
Partager cet article
Repost0

commentaires