Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : The World of Riton
  • : Le voyage d'un raton-laveur sur les routes du monde .....
  • Contact

Rechercher

23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 07:25

 

Merci à la tata qui me dépose tôt en ce dimanche matin à l’aéroport (Riton : « En même temps, c’est une Baud, pas une Ayadi qui se lève tard comme toi, alors … »).

 

Vol pour l’Ouest donc : Dallas-San Francisco … Une énorme bonne-femme à ma gauche, une autre sur ma droite => sûr que je ne vais pas trop bouger pendant le trajet et je peux tranquillement finir ma nuit … bien coincé, bien au chaud J.

 

Alcatraz n’est pour finir pas si loin que ca dans la baie

 

7.Frisco 01 

 

 7.Frisco 02

 

 7.Frisco 07

 

 

 

Un petit tour sur le port touristique, le quai 39, d’où des éléphants de mer se prélassent

 

7.Frisco 16

 

7.Frisco 17

 

7.Frisco 18

 

7.Frisco 20

 

 

Avec le Golden Gate en arrière plan, faut avouer qu’il y a pire comme coin pour la sieste

 

7.Frisco 21

 

Riton : « Des éléphants de mer qui se tripotent la nouille sur un quai à S-F ? Je ne savais pas que l’expression « PD comme un phoque » venait d’ici … ». Effectivement, Frisco est un peu … gay ! Mais bon, du moment que « chacun reste chez soi », moi je n’ai pas de problème particulier avec les gay. Riton : « C’est clair … Moi le trou d’balle, c’est en sens unique : seulement quand je vais aux cabinets ! Et toc ! ».

 

« Et encore une allusion « limite » de ce brave Riton … Si ca contenue, il va finir à Alcatraz. »

 

 

Christiane et Don me disaient que la conduite à S-F était un peu compliquée et qu’il valait peut-être mieux attende de partir plus au sud pour prendre une voiture. Meuuuu non ! Les rues sont géniales !!!  Pleins de vieux souvenirs de films et de séries US me reviennent en tête … J

 

7.Frisco 23

 

7.Frisco 62

 

7.Frisco 64

 

7.Frisco 116

 

 

 

La tour Coit offre une vue mémorable sur toute la ville

 

7.Frisco 63

 

7.Frisco 54

 

7.Frisco 51

 

 

Les quais et le Bay Bridge, qui relie S-F à Oakland via Tresure Island …

 

7.Frisco 40

 

7.Frisco 27

 

7.Frisco 29

 

7.Frisco 30

 

 

… le CBD (Central Business District) …

 

7.Frisco 31

 

 

… les collines, avec le Golden Gate Bridge en fond d’écran …

 

7.Frisco 33

 

7.Frisco 34

 

7.Frisco 45

 

  

… Alcatraz et le quai 39, succession de restaurants et boutiques « touristes » donc

 

7.Frisco 35

 

7.Frisco 37

 

 

 

 

C’est ca qui est bien aussi ici, la vile n’est monstrueusement grande : elle reste à taille humaine, je dirais (moins d’un million d’habitants pour S-F intra-muros).

 

Les rues aussi sont un musée à ciel ouvert : pas 2 maisons ne semblent identiques

 

7.Frisco 58

 

7.Frisco 70

 

7.Frisco 71

 

 

Elles sont toutes d’armatures en bois …

 

7.Frisco 72

 

… et parfois les finissions laissent à désirer.

 

Riton : « Hein quoi … !?! Les finissions ne sont pas la panacée du cru ? C’est le père Baud qui serait heureux comme un pape ici J »

 

 

Sur demande expresse de la maman, je devais « ABSOLUMENT ALLER VOIR LA MAISON BLEUE DE MAXIME LEFORESTIER ! ». Bon, c’est pas difficile de la trouver : d’une, tous les français croisés depuis 2 jours ne parlent que de ca (!) et de deux, quand tu es dans la rue et que tu n’es pas sûr du numéro, regarde jute sur le trottoir … quand il y a 2-3 quinquas qui prennent des photos, c’est là J

 

7.Frisco 79

7.Frisco 75

 

7.Frisco 73

 

7.Frisco 74

 

La maison est dans le quartier « Castro » … le quartier gay de chez gay de Frisco. (Riton : « Bon Olive, prends ta photo vite-fait bien-fait et on file, hein … j’ai pas ma ceinture et je ne suis pas trop sûr de l’étanchéité de mon pantalon »).

 

La maison n’a rien d’exceptionnel et surtout, elle n’est pas « accrochée à une colline » qui surplomberait l’océan … Mais l’important n’est pas là : ce qui compte, c’est le mythe et tout ce que l’imaginaire collectif peut retenir de cette maison bleue. Et c’est d’ailleurs bien mieux comme ca : les fantasmes  sont surtout là pour faire rêver avant tout …

 

 

Le symbole de la ville, tout comme le Parc des Princes pour Paris (J), c’est le fameux Golden Gate Bridge …

 

7.Frisco 83

 

7.Frisco 81

 

7.Frisco 82

 

 

… qui relie la Bay City au nord de la Californie par la cote.

 

Sa couleur orange a été choisie parce qu’elle se mariait assez bien avec les contours de la baie. Les fils d’acier utilisés pour les câbles feraient 3 fois le tour de la terre et le béton de ses fondations couvrirait un trottoir de San-Francisco à New-York … Rien que Ca !  

 

Ce joli pont nous mène à la non moins jolie bourgade portuaire de Sausalito …

 

7.Frisco 94

 

7.Frisco 95

 

7.Frisco 96

 

 

… qui n’en oublie pas le caractère international du coin

 

7.Frisco 98

 

 

Ici, les maisons sont « accrochées à la colline » et offrent une vue superbe sur Frisco et le Bay Bridge

 

7.Frisco 107

 

7.Frisco 108

 

7.Frisco 105

 

7.Frisco 100

 

7.Frisco 102

 

 

 

Sur le retour, nous avons l’impression de passer sous les pieds d’un géant orange qui lève les bras au ciel pour nous accueillir

 

 


 

 

 

Chinatown est vraiment à quelques encablures du centre d’affaires …

 

7.Frisco 134

 

7.Frisco 139

 

7.Frisco 138

 

7.Frisco 132

 

 

… Et je me demande un temps si j’ai bien mon passeport sur moi, tellement nous sommes dans un autre pays. Bon, le quartier est quand même beaucoup moins agité que le Chinatown de Bangkok J

 

 

En fait, San-Francisco c’est un mix entre : Sydney (pour la baie, et en moins bétonnée), Melbourne (pour la vie de quartier), Valparaiso (pour les collines et la diversité des maisons), le Laos (pour les espaces verts - Riton : « Heuuu là Olive, tu t’emballes ». « Je sais, mais ca fait rien ! ») et Genève pour son caractère international, sa taille modeste et sa renommée mondiale !   

 

Que demande le peuple … ?!?!

 

Riton : « Bon … je vois qu’on va avoir du mal à faire redescendre sur terre la groupie, mais en plus, ca fait du kite-surf ici … Alors moi j’peux plus rien. Désolé. »

 

7.Frisco 121

 

7.Frisco 126

 

7.Frisco 128

 

 

 

Riton : « Bon Olive, tu peux nous dire quand même : Pourquoi Frisco … et pas Los Angeles, par exemple ? »

Pourquoi ? Ba tout simplement à cause de Steve McQueen … et la scène mythique du film « Bullitt ». Aucun dialogue sur cette scène mais tout est dit … Tout simplement Genial ! 

 

 

 

 

 

Riton : « Oh mon Dieu ! Le ronronnement de la Mustang de Steve : Christophe ne va pas en dormir de la nuit quand il va savoir que t’as fait presque pareil » J

 

 

Conclusion :

 

Riton : « Bon tu fais chi*** Olive : t’aurais pas pu faire un article encore plus long des fois ? »

 

« Que veux-tu, très cher, c’est les USA ici : tout est XXL J »

 

 


Partager cet article
Repost0

commentaires

A

Ah bon je croyais que la couleur orange du pont c'était pour qu'on le voie même dans le brouillard ?! véridique...
Répondre