Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : The World of Riton
  • : Le voyage d'un raton-laveur sur les routes du monde .....
  • Contact

Rechercher

28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 09:06

Après avoir terminé Les Voyages de Gulliver (avec au passage, un pamphlet mémorable contre les juristes – Keren, si tu nous lis … J), allons donc découvrir l’ile en VTT en cette jolie fin de matinée de novembre. Il y a 2 chutes d’eau, plus à l’intérieure des terres, et comme il n’y a qu’une seule route sur l’ile (si-si je vous jure), elles ne devraient pas être trop dur à trouver …….. (ba voyons !).

C’est super sympath ces petites iles mais les routes, ca monte ou ca descend toujours ! Après 3-4 km, je sens que mes cauchemars du Pic d’Adam au Sri-Lanka vont vite ressusciter tels le phénix L. Sur la route, il n’y a que des pick-up et tous les touristes se promènent en scooter (z’ont la belle vie quand même, ceux qui sont en vacances …….. moi je voyage, donc budget-budget).

J’arrive aisément sur le premier spot, je regarde mon VTT pour me souvenir de sa couleur et ne pas reprendre celui d’un autre (car sur l’ile, il n’y a pas de cadenas puisque tout le monde fait confiance à tout le monde) : il est gris et il y a un autocollant « P » sur le cadran (« youhouou …. des pneus Pirelli », me dis-je …. Sur le moment, je ne voyais pas d’autre explication).  Mais je suis con : il n’y a aucun autre VTT sur le site et on ne risque pas de me laisser un scooter en échange J. Riton se ne fait pas prier pour sauter direct  dans l’eau : on était trempée (à 12h30, vous imaginez bien que notre ami le soleil ne se souciait guère de la jungle épaisse pour distiller ses rayons ardents et sa chaleur étouffante si loin des cotes). Je me retrouve avec une douzaine de touristes et quelques locaux qui font les zozos en se balançant au bout d’une corde avant de se jeter dans l’eau. Je les aurais bien vus avec un marcel Dog Hot Dog et un string noir, ceux-là J.

1.KohKood_6.JPG

 

1.KohKood_7.JPG 

On n’allait pas laisser passer l’occasion de caser un littel Bouddha, non plus …..

 

En route donc, pour la seconde escale de la journée. La chute se trouve au nord-ouest de l’ile, dans un recoin pas facile à trouver mais ici la route est bien balisée et il y a toujours un panneau « chute d’eau à droite » ou « chute d’eau à gauche » …….. sauf qu’au moment de prendre la dernière à gauche pour la seconde (et elle est à 500 mètres de là), ba voilà qu’il n’y avait pas de panneau L. Je continue donc jusqu’à la prochaine intersection ou j’avais vu sur le plan qu’il fallait tourner à gauche. Une fois celle-ci passée, je continue, continue …… continue …… jusqu’à arriver au port tout au nord de l’ile : et mer…..credi !

Petite digression topologique. Quand vous êtes au centre d’une l’ile et que vous finissez dans un port, ba vous pouvez être sur que la tendance moyenne de l’inclinaison de la pente est « à la descente ». Jusqu’ici rien de problématique …… sauf que notre cher ami Newton a inventé cette satanée pesanteur et croyez moi, vous en êtes tout à fait conscient quand il faut faire le chemin inverse !

1.KohKood_10.JPG

  

Bref, j’arrive tant bien que mal à cette seconde chute d’eau et après une petite baignade, je suis un peu déçu : c’est presque la copie conforme de la première.

1.KohKood_9.JPG

 

Au surplus, je dirais même qu’elles ont l’air d’avoir été façonnées par l’homme : la roche semble coupée trop régulièrement (la nature ne connait pas la ligne droite), le lac de réception forme une piscine ovale un peu trop parfait à mon gout, avant que de gros rochers ne viennent offrir un accès privilégié au chaland et un sinueux parcours à l’eau qui s’échappe avant de venir irriguer le lit de la rivière. Je ne reçu aucune réponse à ces questions qui resteront comme la grande déception de ce voyage et qui m’empêcherons de couler des jours heureux lors de ma vieillesse ….. snif !

Retour poussif à ma guest house ou je n’aurais jamais imaginé qu’un thé froid puisse autant me sauver la vie ……. « Petite tête dans l’Indien ? ca fait longtemps qu’on ne l’a pas vu … » demandais-je à Riton. « Pas pour moi : j’ai vu une belette qui voudrait que je lui conte fleurette ». Tant pis pour lui.

Je me glisse donc dans le golfe de Thaïlande pour la première fois …… Avec la marrée descendante, il me faut faire des toises pour que je l’apprivoise et enfin que je pavoise. Je m’arrête toutefois à la taille et m’assis pour barboter et admirer le coucher du bucher qui s’était ingénié à m’incendier toute la journée.

A mon retour, je demande à Uncle Joe comment est géré l’approvisionnement d’eau sur l’ile (pour moi, c’est le point crucial du XXIeme siècle : comment donner à boire à toute la planète, sachant qu’à l’horizon 2050 nous serons 10 milliards et que des pays tels que l’Inde et la Chine pèseront presque 50% de cette population, avec une classe moyenne dominante qui ne demandera qu’à vivre « à l’occidentale » ?). L’eau potable vient exclusivement du continent et la jungle ainsi que les chutes offrent les réserves pour les sanitaires. Avec la prière que cette  providence ne se tarisse pas un jour …….

1.KohKood_24.JPG

 Genre de tuyaux qui parcourent la jungle, histoire d’alimenter les villages en bordure d’océan.

 

-          « Alors mon Riton ….. comment ca s’est passé avec ta belette ? ». demandais-je un brin taquin …..  

-          « Nickel : j’ai fais belette, re-belette et 10 dans l’derrière ….. »

-          « oh c’est d’un fin …… ! »

 

Au  moment où j’écris ces lignes, j’ai les fesses en compote après 4 heures de vélo et je crains que le green curry épicé de ce soir ne vienne me les achever demain matin sur le trône …..

 « Ah ba tu peux parler …. ! », s’insurge Riton, « je vois qu’on finit la journée dans la poésie …. »

 

Un vrai p’tit couple, j’vous dis ……. J.

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
c est tres beau tout ca!tu as l air heureux c est cool et tu nous fais bien rire et voyager.prends soin de toi.a bientot.bisous.sophie
Répondre