Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : The World of Riton
  • : Le voyage d'un raton-laveur sur les routes du monde .....
  • Contact

Rechercher

21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 20:46

C’est lundi : les affaires reprennent !

Bus pour Matara (pas une top destination touristique mais c’est la grande ville du sud). Je monte en même temps qu’une danoise que je ne connais ni d’Eve ni d’Adam et, comme il ne reste que 2 places séparées par le couloir, le contrôleur me tend 2 tickets à payer – initialement, je pensais que c’était l’aller-retour. Je me rends compte qu’il ne fait pas payer les 19 roupies à la copine de Brolin et Dahlin. Je lui dis : « il croyait qu’on était ensemble J ». Après que les bons comptes eurent fait de bons amis (elle a même arrondi à la roupie supérieure, dis-donc …), j’insiste : « tu sais, cette pièce pourra te sauver la vie un jour … J » ……………. Allons bon, selon toute vraisemblance, l’humour nordique et l’humour latin ne partiront pas cette année encore en vacances ensembles.

Elle m’indique qu’elle va plus bas que Matara, jusqu’à Dondra Head, le point le plus au sud de l’ile. La remercie du tuyau ……. j’irai peut-être.

Apres une bonne heure de marche dans la ville et sur la plage …..

14.Matara_1.JPG

 

…. effectivement, il n’y a pas grand-chose à Matara, si ce n’est cet entraineur/prof de lycée qui m’indique que son équipe/classe est engagée dans le tournoi interscolaire de cricket et que 350 écoles y prennent part ! J’espère qu’eux aussi, au Sri-Lanka, ils ont reconstitué leur doublette Thierry et Jean-Mimi car ca en fait des matchs à commenter (à mois que ce ne soit Guy Lux et Léon Zitrone, vu le nombre de vachettes qui se promènent un peu partout ici).

Direction donc, Dondra Head ou, à l’arrivée du bus, je recroise ma danoise qui pavoise sur les clichés qu’elle s’empresserait d’éditer des son retour. Je descends à mon tour vers ce point « meetic » ou tant d’histoires fusionnelles entre bateaux et rochers se sont écrites ici. Sur le chemin, je me fais harceler par une bande d’écoliers en uniforme d’à peine 8 ans qui veulent de l’argent ou des bonbons (merde : 8 ans !).

Le majestueux phare, tout de pierres blanches immaculées, semblent trôner tel un phallus narguant l’Antarctique juste en face de lui.

15.Dondra-head_5.JPG

 

Quelques cocotiers …..

 15.Dondra-head_6.JPG

 …… puis une petite crique à l’abri du phare.

15.Dondra-head_3.JPG

 

 

Le jardin du parc est superbement entretenu et surveillé par 3 militaires. On m’indique que le phare ne sera accessible que ce matin pour de sombres et obscures raisons que seules peuvent ourdir les loges anti-touristiques du coin. « Mes fesses, oui ! », s’écrit Riton, « c’est du pourboire qu’ils veulent » …… pouvais pas lui donner totalement tort sur ce coup là. A ma montre, il est 13h30 …… une prochaine fois peut-être.

Je flâne donc au bord des rochers sur lesquels les vagues du grand large viennent inlassablement s’échouer (j’adore cette mélodie, à la fois douce et brutale) puis retourne, paisible, au camp de base.

Partager cet article
Repost0

commentaires

G
"Une danoise que je ne connais ni d’Eve ni d’Adam [...] la copine de Brolin et Dahlin."
Brolin et Dahlin sont Suédois !!
C'est pt'etre pour ça qu'elle a pas apprécié ton humour. C'est comme si elle t'avait dit : "Ah t'es français ? J'adore Cannavaro et Alex Frei"

Mais comment peut-on rater une pareille occasion de parler de Stig Tøfting ??
Répondre
R


un qui suit ...... c'est pas mal :-)