Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : The World of Riton
  • : Le voyage d'un raton-laveur sur les routes du monde .....
  • Contact

Rechercher

11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 09:39
Quoi de mieux qu’un scooter pour découvrir les mystères cachés d’une ile ? Aller farfouiller dans les moindres recoins, enchainer les points de vue magnifiques, dénicher les plages désertes, renifler une bonne gargote pour le déjeuner, croiser quelques locaux sympathiques et se délecter d’un bon gros plateau de fruits pour son petit 4 heures …… le tout loin de la foule et des plages sur-bondées.
 
« On se prend un scooter ces 2 prochains jours ? », demandais-je à Roby juste à coté de moi. « Qu’est-ce que tu dis ? J’entends rien ……». Ba oui, nous sommes en plein LIMA (Langkawi International Maritim and Aerospace exposition) : un meeting aérien et naval qui fait la renommée de l’ile pendant une semaine en novembre ou décembre, ca dépend des années ; un F-16 de l’armée malaisienne déchire le ciel au dessus de nos têtes de son bruit fracassant en effectuant d’impressionnants looping et autres triples boucles piquées à te faire glousser Nelson Monfort ….. (glips !)
 
Départ donc sur ce qu’on pourrait appeler la « plus grosse escroquerie de l’année » (oui Madame …) ! Le scooter (91'000 km affichés au compteur) est tellement éraflé de partout que le jeune de l’agence qui nous le loue griffonne partout  sur son carnet les méfaits des anciens usagers ….. pas de risque qu’une de plus ne soit remarquée.
 
On trouve une jolie plage toute choupinette ou les quelques badauds ne viendront pas nous déranger pour notre première baignade matinale.
 
2.Langkawi_.JPG
 2.Langkawi_10.JPG
 Roby, toujours aussi bronzé, toujours aussi playboy …..
 
 
 
On enchaine avec une ascension en pleine jungle tropicale vers les 7 wells waterfalls ……. des chutes d’eau qui sont beaucoup plus impressionnantes lors de la saison des pluies : dommage pour nous ; c’est bien la première fois que je regrette la pluie, quand-même ….. (« tu t’emballes Olive : certes, c’était en foret mais il y avait des marches - à peine 700 - pour arriver aux chutes, même la grosse madame y est arrivée». « tais-toi : c’est moi qui raconte ».)
 
On continue au nord-est ou la route nationale tombe sur un …… portail en fer forgé qui coupe nette celle-ci ! « Nan mais c’est quoi ce boulot, y sont fous : on le voit au dernier moment …. !?! », demande Riton. Effectivement, l’extrême limite de cette partie de l’ile est réservée à un gros hôtel …… ca c’est super énervant et frustrant L.
 
Sur le retour, une petite plage déserte s’offre à nous : que du bonheur !
 
2.Langkawi_24.JPG 
 2.Langkawi_23.JPG
 
Mais attention quand je dis « déserte », pas tout à fait …….. Certes il n’y a pas d’Homme mais sa trace est bien présente. Dame Nature dégueule tous les jours à notre face le trop plein que nous lui forçons à ingurgiter : les détritus en tout genre qui jonchent quasiment toutes les plages nous le rappellent constamment.
 
Nous trouverons encore une plage dont nous ne faisons que le début, le reste sera pour demain, et nous filons sur la tombe de Mahsuri …….. cette brave dame est une icône ici. En effet, jalousée par sa belle-mère pour sa beauté et son intelligence, celle-ci fomenta contre elle un complot dont la principale accusation fut l’adultère. Le procès fut expéditif et Mahsuri fut condamnée à mort. Sur l’échafaud, la malheureuse maudit l’entier de la population de l’ile pour les 7 générations à venir. Apres moult catastrophes naturelles et famines, l’ironie du sort voulu que l’essor touristique de l’ile, et donc sa prospérité,  commence à la 8eme génération ! Voila pourquoi aujourd’hui encore, nombreux sont les malaisiens à se rendre sur sa tombe pour lui rendre hommage ……
 
2.Langkawi_36.JPG
 Portait de la brave ……. Avec un tel regard, on ne peut décemment pas croire qu’elle était coupable.
« Mahsuri, Mahsuri ….. Ma Sourie, oui ! Enfin bon quand-même, on apprend que ses parents venaient à l’origine de Phuket …… c’est pas là-bas que c’est réputé pour être calme de la quéquette, non plus ».
« Tu ouvres encore une fois la bouche, Riton, et tu vas voir que je suis pas réputé pour être calme moi non-plu … ».
 
 
 
Ce soir, ce sera le marché de nuit …… quasiment entièrement dédié à la nourriture. Les effluves de nouilles sautées et riz fris en tout genre ont vite raison de nous. La valse des samossas nous entraine dans une farandole de délices insoupçonnés tandis que de mini-brochettes sauce cacahuète portent l’estocade, les stands de fruits se chargeant du cout de grâce. Une toute grosse soirée culinaire dont le scooter sortira lessivé à son retour à la guest house J.
 
 
Apres une telle journée durant laquelle nous avons enchainé plages, nature, culture et nourriture, nous avons bien mérité une bonne nuit.
 
« Plages, nature, culture et nourriture : c’est pas un parti pour les présidentielles de 2012, ca ? ». « Tais-toi et endors-toi en repensant à cette belle journée …. ».
 
 
 
Partager cet article
Repost0

commentaires

P

Ca fait plaisir de revoir Roby, il m'a l'air en grande forme !


Salutations et bonne suite à vous deux.
Répondre