Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : The World of Riton
  • : Le voyage d'un raton-laveur sur les routes du monde .....
  • Contact

Rechercher

21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 10:11

Nous prenons le train entre Kandy et Nuwara Eliya (tiens-tiens, Eliya ….. me rappellerait presque une jeune demoiselle tout juste arrivée sur terre : encore félicitations aux parents J). 2eme classe mais il n’y a plus de place : nous squattons donc le wagon « restaurant » entre la 2eme et 3eme classe. Un groupe de jeune se met à jouer du tam-tam et de la cymbale : ca fout tellement le feu que 2 touristes russes de la 1ere classe viennent prendre des photos.

Nous serpentons entre les différentes vallées qui séparent ces 2 villes, au milieu des plantations de thé. Des femmes, tamoules en majorité, assurent la laborieuse cueillette de feuilles qui perdront jusqu'à 75% de leur poids pour donner le breuvage tant désiré.  

8.Kandy-Nuwara-Eliya_2.JPG

 

 8.Kandy-Nuwara-Eliya_6.JPG

 

8.Kandy-Nuwara-Eliya_10.JPG 

8.Kandy-Nuwara Eliya 14 

8.Kandy-Nuwara Eliya 16 

8.Kandy-Nuwara-Eliya_18.JPG 

 8.Kandy-Nuwara-Eliya_21.JPG

 

8.Kandy-Nuwara-Eliya_23.JPG 

8.Kandy-Nuwara-Eliya_26.JPG 

 C’est tout ce que j’aime (vous l’avez bien vu au nombre de photos que j’ai mises ci-dessus) : relief, verdure, irrigation, paysage façonné par l’homme mais en harmonie …… Je suis stupéfait du travail colossal que l’entretien de ces plantations demande tout au long de l’année : si on les laissait faire, ces arbres pourraient atteindre les 10 mètres ! Et ce n’est pas ici que Sisyphe perdrait son latin J.

 

Nous faisons un petit tour dans la ville à la tombé de la nuit avant d’aller manger. Les étalages de fruits sont plus que sympath et nous n’y sommes pas insensibles. Nous traversons aussi le marché couvert ou l’odeur du poisson séché est, particulière …. Heureusement que les autres épices viennent à la rescousse de nos narines. Le curry de bœuf qui suit est excellent et mon voisin lève le pouce en signe d’approbation de ma venue dans sa cantine.

Nous passons la nuit dans « l’hôtel le plus haut du Sri-Lanka ». Et comme on nous a donné la suite familiale (!) et que celle-ci trône au dernier étage, nous pouvons nous gargariser : nous sommes les voyageurs qui dormirons le plus haut au Sri-Lanka cette nuit ……… « alors ?!? c’est qui l’patron … ?!? »

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
...Et on ne part jamais sur la tournée du patron !..Elle le sait ça, Christiana ?
Répondre
L
Joli titre à rajouter à ton palmarès: champion du Sri Lanka de la nuitée en altitude.
Répondre
R
3-4 heures ..... que du bonheur !

T'inquiete, si tu aimes le style, va y avoir 2 grosses journees qui vont bientot tomber sur le blog (je me marre tout seul en les relisant).
Répondre
G
"pour donner le breuvage tant désiré." Eh oh, c'est pas du vin non plus, juste du thé !

Combien de temps passé dans ce train "pas comme les autres" qui serpente des vallées de plantations de thé ?
On se croirait a Darjeeling !

Merci pour ces récits et ces photos !
Répondre